NOUVELLES

Les Etats-Unis prêts à soutenir économiquement l'Ukraine (Lew)

02/03/2014 06:25 EST | Actualisé 02/05/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis sont prêts à apporter "autant de soutien que nécessaire" à l'Ukraine pour l'aider à restaurer sa stabilité financière, dans le cadre d'un programme du FMI accompagné de réformes, a assuré dimanche le secrétaire américain au Trésor Jacob Lew.

"Les Etats-Unis sont prêts à travailler avec leurs partenaires bilatéraux et multilatéraux pour fournir à l'Ukraine autant de soutien que nécessaire pour restaurer la stabilité financière et le retour à la croissance économique, si le nouveau gouvernement met en place les réformes nécessaires", a dit M. Lew, selon le texte d'un discours qu'il devait prononcer lors de la conférence annuelle du groupe de pression américain pro-israélien AIPAC.

L'Américain a précisé qu'un programme du Fonds monétaire international (FMI) devrait être "le coeur" d'un éventuel plan d'aide international. "Les Etats-Unis sont prêts à compléter l'aide du FMI pour rendre la mise en oeuvre fructueuse des réformes plus probable et amortir l'impact des réformes sur les Ukrainiens vulnérables", a-t-il ajouté.

M. Lew a souligné avoir parlé plusieurs fois au Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, qui lui a assuré que son gouvernement était "prêt à prendre les mesures nécessaires pour construire une base solide pour l'économie, y compris des réformes de marché urgemment nécessaires".

Les nouvelles autorités ukrainiennes, qui ont succédé au président déchu Viktor Ianoukovitch, ont lancé jeudi un appel à l'aide du FMI, qui s'est aussitôt déclaré "prêt à y répondre". Les discussions sur un plan d'aide ne devaient toutefois débuter que la semaine prochaine.

Parallèlement, l'Ukraine est en train de perdre le contrôle de la Crimée, alors que la Russie a décidé d'y déployer ses troupes, provoquant l'une des plus graves crises avec l'Occident depuis la fin de la Guerre froide.

M. Lew a réaffirmé dimanche que Washington surveillait "de prêt" et "avec grande inquiétude" la situation en Ukraine, répétant des propos du président Barack Obama selon lesquels "la claire violation par la Russie de la souveraineté et de l'intégrité du territoire de l'Ukraine est une violation de la loi internationale".

soe/sam

PLUS:hp