NOUVELLES

King Kester Emeneya a été enterré à Kinshasa

02/03/2014 02:44 EST | Actualisé 02/05/2014 05:12 EDT

Le chanteur congolais King Kester Emeneya, décédé le 13 février en France à l'âge de 57 ans, a été enterré dimanche en République démocratique du Congo (RDC), en périphérie de Kinshasa, après avoir été décoré à titre posthume.

Samedi et dimanche, des milliers de personnes, dont le Premier ministre congolais Augustin Matata Ponyo et de grands artistes, ont rendu hommage au chanteur originaire du Bandundu, la province au nord de Kinshasa, où des habitants réclamaient son corps.

Souvent vêtu d'une veste de cuir, King Kester Emeneya avait une passion pour le mouvement Sape (Société des ambianceurs et des personnes élégantes), qui affectionne les marques de vêtements de luxe, hors de prix pour les deux tiers des 68 millions de Congolais qui vivent avec moins de 1,25 dollar par jour.

Des sapeurs de Brazzaville, capitale du Congo, avaient traversé le fleuve Congo pour saluer l'artiste, dont le cercueil était exposé au Palais du peuple, le parlement de RDC. Ils ont défilé vêtus des plus grands couturiers, au côté de dizaines de sapeurs de Kinshasa.

Dimanche, le gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta, a annoncé qu'un stade serait rénové et rebaptisé au nom du défunt. M. Kimbuta a ajouté que, comme promis, un monument à sa gloire serait construit à Kikwit, ville natale du chanteur.

Jean Emeneya Mubiala Kwamambu, alias King Kester Emeneya, est décédé à l'aube du jeudi 13 février à l'hôpital Marie Lannelongue, près de Paris, en France. Il a succombé à une maladie cardiaque pour laquelle il était hospitalisé depuis quelques mois.

L'artiste dirigeait le groupe musical Victoria Eleison, qui a fêté en 2012 ses 30 ans de carrière. Il était notamment connu pour les titres "Dikando", "Afimiko", "Wilo Mondo" ou "Surmenage", et travaillait à un nouvel album quand il est mort.

King Kester Emeneya, qui a introduit le synthétiseur dans la musique congolaise - une révolution pas toujours bien perçue -, avait chanté plusieurs années dans le groupe Viva la Musica de Papa Wemba, l'un des rois de la rumba congolaise.

hab/mba

PLUS:hp