NOUVELLES

Ukraine: l'émissaire de l'ONU annule sa mission en Crimée en raison des tensions

01/03/2014 11:01 EST | Actualisé 01/05/2014 05:12 EDT

L'émissaire de l'ONU en Ukraine a indiqué samedi qu'il annulait sa mission en Crimée en raison des tensions rendant impossible toute visite de cette région, comme demandée par le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon.

Robert Serry a fait cette annonce peu avant que le recours à l'armée russe en Ukraine eut été approuvé par le Conseil de la Fédération. Le président Vladimir Poutine avait demandé à la chambre haute du Parlement d'approuver ce projet, alors que la situation se dégrade notamment en Crimée, région autrefois partie de l'URSS et rattachée à l'Ukraine en 1954.

Après une réunion d'urgence à huis clos au Conseil de sécurité de l'ONU vendredi, Ban Ki-moon avait ordonné à M. Serry de se rendre en Crimée, avec l'objectif de faire retomber l'escalade des tensions.

"J'ai depuis été en contact avec les autorités de la République autonome de Crimée et j'en suis venu à la conclusion qu'une visite en Crimée aujourd'hui n'était pas possible", a souligné Robert Serry dans un communiqué depuis Kiev.

"Je vais donc me rendre à Genève, où je ferai rapport demain (dimanche) au secrétaire général de ma mission et le consulterai sur les prochaines étapes", a-t-il ajouté.

Plus tôt dans la journée, le nouveau Premier ministre de Crimée, Sergiï Axionov, que Kiev considère comme illégitime, avait sollicité l'aide de Vladimir Poutine pour restaurer "la paix et le calme" dans la péninsule ukrainienne.

La Russie dispose d'une force armée non négligeable en Crimée, dans le sud de l'Ukraine: la flotte russe de la mer Noire, qui compte 20.000 hommes, est basée à Sébastopol, aux termes d'un accord entre Moscou et Kiev.

jm/sam/chv

PLUS:hp