NOUVELLES

Défilés de mode à Paris: une séduction tout en douceur

01/03/2014 12:57 EST | Actualisé 01/05/2014 05:12 EDT

Les femmes de Viktor&Rolf et Véronique Leroy ne cherchent pas à être sexy ou à plaire à tout prix, ce qui ne les a pas empêchées samedi aux défilés parisiens de séduire tout en douceur, dans leur robe en laine ou cachemire, samedi dans les défilés de mode.

- En partant du pull col V

Partir d'une pièce classique (et un peu ennuyeuse) de la garde-robe et la transformer avec toute sa créativité. Le duo néerlandais Viktor&Rolf a réussi à faire du pull gris à col V un vêtement très désirable pour l'hiver prochain. Les créateurs le rallongent pour en faire une robe asymétrique, plus longue derrière que devant, puis l'inverse. A défaut d'asymétrie, ils proposent une fente jusqu'en haut de la jambe, pour ajouter une bonne dose de sensualité.

Autre pièce classique réinterprétée, le pull en laine torsadé, qui devient très féminin, avec même des cristaux brodés.

La collection est dominée par le gris, un ton fétiche chez Viktor & Rolf, qui ont ouvert en décembre leur première boutique, à Paris, tout en feutre gris.

Confort et douceur se dégagent des looks faits de cachemire, laine bouillie, jersey, velours. Les créateurs ont fait tout un travail sur la maille. Pour celles qui sont lassées du gris, Viktor & Rolf ont créé quelques looks orange flashy, comme ces séduisantes petites robes courtes.

- Une femme cérébrale

La Belge Véronique Leroy dit s'être inspirée de "l'imaginaire de la photographie surréaliste" et aussi de "La pianiste", film de Michael Haneke. "C'est une cérébrale. Ce n'est pas une femme qui veut plaire. Là n'est pas son objectif", explique la créatrice connue pour sa maîtrise des matières et de la coupe. Et sur le podium, les silhouettes ont séduit le public.

La créatrice a choisi des mannequins à la peau très claire, rousses pour beaucoup. Elles ne montrent jamais leurs jambes. La jupe arrive sous le genou, à mi-mollet. La femme Véronique Leroy affectionne particulièrement le tailleur à jupe évasée, avec une ceinture pour bien marquer la taille. Son pantalon, elle le préfère court, structuré et assez large pour être mis sur la botte.

"Il y a deux silhouettes: une très tenue, avec des matières denses, lourdes, et l'autre plus lâchée, déstructurée", explique la créatrice. "On superpose, on empile", dit-elle encore à propos d'autres looks.

Parmi les pièces marquantes, des robes en lainage jacquard poilu, et surtout dont les chevrons rouges tranchent avec le gris.

Les défilés à Paris se poursuivent samedi avec notamment Jean Paul Gaultier.

ctx/fa/ei/nou/jeb

PLUS:hp