NOUVELLES

Québec ne s'oppose plus à la démolition de la maison Redpath

28/02/2014 07:24 EST | Actualisé 30/04/2014 05:12 EDT

La maison Redpath à Montréal ne présente pas un intérêt patrimonial, conclut le ministre de la Culture et des Communications du Québec, Maka Koto.

Dans un communiqué rendu public vendredi, le ministre affirme s'appuyer sur une étude effectuée par son ministère indiquant que « la conservation de la maison Redpath ne peut être justifiée par son intérêt historique, car elle n'est pas directement associée à John Redpath, en dépit de ce qui a été souvent rapporté ».

Les travaux de démolition de l'immeuble avaient été suspendus après l'intervention du ministre le temps de connaître les résultats de cette étude.

La maison Redpath, qui date de 1886 et constitue la partie subsistante d'un ensemble de maisons jumelées, « possède un très faible état d'intégrité », poursuit l'étude.

Dès l'annonce de la démolition de la Maison Redpath, plusieurs personnes ont exprimé leur opposition, faisant valoir la valeur patrimoniale du bâtiment.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a expliqué son choix de permettre la démolition de la Maison Redpath par son état de délabrement, invoquant des considérations de sécurité.

Le propriétaire de l'immeuble a obtenu un permis de construction pour un projet de 80 chambres pour étudiants.

PLUS:rc