NOUVELLES

Moody's réaffirme le Aaa de l'Allemagne, relève la perspective

28/02/2014 05:16 EST | Actualisé 30/04/2014 05:12 EDT

L'agence Moody's a réaffirmé vendredi sa confiance dans la solvabilité de l'Allemagne en maintenant sa note Aaa et en relevant de "négative" à "stable" la perspective du pays sur fond d'embellie en zone euro.

Les risques de voir l'Allemagne contrainte de contribuer à un plan de sauvetage dans la zone euro, au risque de plomber ses finances publiques, ont "diminué", a expliqué l'agence de notation dans un communiqué.

La situation est notamment moins préoccupante en Italie et en Espagne, ajoute-t-elle, soulignant également que l'Union européenne s'était dotée de pare-feux financiers qui allègeraient le fardeau de ses Etats-membres les plus riches en cas de nouvelle crise.

En relevant la perspective, Moody's indique qu'elle n'envisage pas à moyen terme de priver l'Allemagne de son "triple A", gage de solvabilité maximale sur les marchés financiers.

A l'appui de sa décision, l'agence loue notamment "l'économie développée et diversifiée" ainsi qu'une "longue tradition" de mesures garantissant la stabilité macro-économique.

En 2013, la première économie de la zone euro a vu son produit intérieur brut progresser de 0,4%, portée par un fort excédent commercial.

Selon Moody's, Berlin a par ailleurs confirmé "ses progrès" dans la consolidation de ses finances publiques, qui se sont traduits par des budgets 2012 et 2013 "quasiment à l'équilibre".

L'agence de notation américaine a également vendredi relevé de "négative" à "stable" la perspective du Luxembourg et de l'Autriche, deux autres pays de la zone euro bénéficiant du "triple A".

Là encore, Moody's justifie sa décision par la probabilité moins forte que ces pays soient contraints de puiser dans leurs caisses pour renflouer un de leurs partenaires européens.

La France doit, elle, se contenter d'un Aa1, la deuxième meilleure note possible chez Moody's, et d'une perspective négative.

jt/sl/mdm

PLUS:hp