NOUVELLES

L'Établissement Leclerc devient une prison provinciale

28/02/2014 08:57 EST | Actualisé 30/04/2014 05:12 EDT

L'Établissement Leclerc de Laval sera intégré aux Services correctionnels du Québec à compter du 1er avril 2014, a annoncé vendredi Stéphane Bergeron, ministre de la Sécurité publique.

Une entente a été conclue cette semaine entre le gouvernement du Québec et le Service correctionnel du Canada pour mettre la main sur cet ancien établissement correctionnel fédéral, fermé en septembre 2013.

Rappelant que le Québec était « aux prises avec un sérieux problème de surpopulation carcérale », le ministre Bergeron a indiqué qu'il s'agissait d'une « occasion à saisir pour le gouvernement du Québec afin de diminuer la pression sur le réseau correctionnel québécois ».

L'entente prévoit la location de l'Établissement Leclerc pour une période de 10 ans, avec une option de renouvellement de 5 ans, sans écarter la possibilité d'acquérir l'établissement. Il accueillera ses premiers détenus l'automne prochain.

L'opération se déroulera « progressivement et parallèlement à la réalisation de travaux d'aménagement de l'ordre de 21 millions de dollars ».

L'établissement ajoutera quelque 775 places au réseau correctionnel du Québec et permettra l'emploi de 400 personnes.

Le ministre Bergeron souligne également que le projet aura des retombées économiques intéressantes, en particulier pour la région de Laval.

Plusieurs commerçants de la région avaient exprimé leurs inquiétudes à l'annonce de fermeture de ce centre de détention.

PLUS:rc