NOUVELLES

Les "people" turcs se mobilisent pour doper la participation aux élections locales

28/02/2014 06:16 EST | Actualisé 30/04/2014 05:12 EDT

Des chanteurs, acteurs ou vedettes de séries télévisées turcs ont réalisé un clip vidéo pour appeler les électeurs à participer massivement aux élections municipales du 30 mars, dans un pays secoué par une crise politique sans précédent.

Diffusé depuis le début de la semaine, ce "spot" a déjà été vu par plusieurs de centaines de milliers d'internautes, selon ses auteurs, notamment des jeunes électeurs potentiels de 18 à 23 ans, qui représentent 7 des 52 millions d'électeurs turcs.

"Est-ce que mon bulletin peut sauver le pays ?", interpellent ironiquement les acteurs du petit film. "Mais une voix est une voix", répond l'acteur Mehmet Gunsur, vedette de la série télé à succès "Le siècle magnifique".

"Simplement, votez !", exhorte lui le chanteur Harun Tekin, qui a représenté son pays lors du concours de l'Eurovision 2008, "c'est votre force, ce bulletin est votre voix".

"Nous ne donnons pas de consigne de vote pour l'un ou l'autre", a expliqué à l'AFP la productrice de la vidéo, l'actrice et ex-mannequin Burcu Kutluk.

"Mais si nous voulons bâtir une société dans laquelle les gens se respectent, nous avons besoin d'aller voter", ajoute la jeune femme. "On ne peut pas rester assis chez soi et ensuite critiquer ce qui se passe", plaide-t-elle.

Plus de 7 millions d'électeurs se sont abstenus lors des dernières élections municipales, en mars 2009.

Le Parti de la justice et du développement (AKP) du Premier ministre islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan a remporté haut la main toutes les élections depuis 2002. Lors des législatives de 2011, il a réuni près de 50% des suffrages.

Mais ses adversaires dénoncent depuis quelques années sa dérive autoritaire, spécialement depuis la répression de la fronde antigouvernementale de juin 2013.

Depuis la mi-décembre, M. Erdogan est éclaboussé par un scandale politico-financier sans précédent, qui fait vaciller son régime avant les municipales et la présidentielle prévue en août. Le Premier ministre, qui devra céder son poste en 2015, envisage sérieusement de briguer la magistrature suprême.

Plusieurs des personnalités qui ont participé au clip ont participé l'été dernier aux manifestations contre M. Erdogan.

dg-pa/ros

PLUS:hp