NOUVELLES

L'accord de paix entre Manille et la rébellion musulmane signé d'ici fin mars (Malaisie)

28/02/2014 04:57 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

Le gouvernement des Philippines et la rébellion musulmane du sud de l'archipel signeront "d'ici la fin mars" les accords de paix mettant fin à une des guérillas les plus longues et les plus meurtrières d'Asie, a annoncé vendredi le Premier ministre de Malaisie.

Le chef du gouvernement malaisien, Najib Razak, a indiqué que le président philippin, Benigno Aquino, l'avait invité à la cérémonie de la signature prévue "d'ici fin mars".

Un responsable du bureau présidentiel philippin a confirmé que la signature était prévue pour cette période, mais aucune date n'a encore été fixée.

Benigno Aquino se trouve actuellement en visite en Malaisie, qui a accueilli plusieurs rounds de négociations.

Les négociations entre le gouvernement et le principal mouvement séparatiste musulman se sont achevées avec succès en janvier. Le chef d'Etat doit à présent signer l'accord de partage du pouvoir dans le sud de l'archipel, région largement musulmane dans un pays majoritairement catholique.

Selon un processus inspiré des accords de paix en Irlande du Nord, le Front moro islamique de libération (MILF) retirera peu peu les armes à ses 12.000 membres.

S'il entre bel et bien en vigueur, cet accord de paix mettra fin à une rébellion qui a démarré dans les années 70, coûté quelque 150.000 vies et plongé dans la violence et la pauvreté de larges régions du sud des Philippines.

Après 18 ans de négociations plusieurs fois suspendues, toutes les parties engagées dans le processus, y compris les proches d'Aquino, estiment que le plus dur reste à venir.

Parmi les obstacles potentiels: les groupes rebelles dissidents, la Cour suprême qui pourrait annuler l'accord et l'opposition de parlementaires au Congrès.

jz/cgm/fmp/ros

PLUS:hp