NOUVELLES

Investissements du fédéral : « Qu'en est-il de l'équité? », questionne Lehouillier

28/02/2014 09:32 EST | Actualisé 30/04/2014 05:12 EDT

 

L'annonce surprise jeudi d'un investissement fédéral de 32,5 millions de dollars pour la réalisation du projet d'anneau de glace couvert à Québec étonne le maire de Lévis.

Gilles Lehouillier se dit maintenant préoccupé par ce qu'il adviendra d'autres projets d'équipements sportifs pour lesquels les villes attendent du financement de la part du fédéral. À Lévis, la construction d'un complexe aquatique est toujours en veilleuse puisque les 30 millions de dollars nécessaires pour réaliser le projet n'ont pas encore été confirmés.

« Je me pose des questions. Qu'en est-il de l'équité par rapport aux autres municipalités? Là, on arrive soudainement et on trouve de l'argent, mais on n'en a pas pour les autres », affirme Gilles Lehouillier.

Le maire se défend bien de faire preuve d'un « esprit de clocher » et précise n'avoir rien contre les projets du maire Labeaume, qu'il doit par ailleurs rencontrer vendredi. Ce qu'il souhaite, c'est que les règles du fédéral soient les mêmes pour toutes les municipalités.

« Toute la population de Lévis souscrit à l'amphithéâtre comme on souscrit à un anneau de glace parce que c'est un équipement suprarégional très important, mais là où j'ai des questionnements, c'est sur l'équité par rapport aux municipalités », insiste-t-il.

Le maire de Lévis rappelle que l'Union des municipalités du Québec (UMQ) et la Fédération canadienne des municipalités ont exprimé le souhait cette semaine que les projets sportifs et culturels soient admissibles au financement du nouveau programme des infrastructures du fédéral. Rien n'a changé et cette demande est toujours justifiée, mentionne Gilles Lehouillier.

Le maire de Lévis soutient également que le fédéral n'aurait pas dû changer les règles du jeu sans en aviser d'abord les municipalités.

PLUS:rc