POLITIQUE

Henri-François Gautrin ne sera pas candidat (VIDÉO)

28/02/2014 01:36 EST | Actualisé 30/04/2014 05:12 EDT

Le député libéral de Verdun, Henri-François Gautrin, ne sera pas candidat aux prochaines élections. Un choix personnel fait après réflexion, a-t-il tenu à préciser. 

« Je pars avec sérénité. Je n'ai pas du tout d'amertume. Je voudrais remercier les Verdunois et Verdunoises qui m'ont soutenu pendant sept élections consécutives », a-t-il affirmé aux journalistes vendredi.

Des informations ont circulé, cette semaine, quant à l'intention du Parti libéral (PLQ) d'évincer M. Gautrin au prochain scrutin, mais le principal intéressé affirme qu'il part de son plein gré et qu'il a pris sa décision la fin de semaine dernière.

« J'ai 70 ans. C'est un moment dans la vie où on commence à réfléchir. Le nombre d'années qui nous reste est limité; il faut réfléchir à ce qu'on veut en faire. »

Il affirme que les médias ont exagéré les rumeurs des derniers jours qui donnaient l'impression qu'il avait été expulsé du caucus libéral.

« On ne m'a pas poussé vers la sortie. Le résultat de ma réflexion correspond à la réflexion du parti et du chef. »

Le député a également soutenu que le parti avait besoin de « renouveau », et qu'il ne représentait pas ce renouveau.

Il a fait allusion à un nouveau candidat qui devrait, selon lui, « maintenir cette circonscription dans le giron libéral », sans toutefois préciser de qui il s'agit.

« Je vais tout faire pour le soutenir, pour qu'on gagne la circonscription et pour assurer le suivi des dossiers. »

Réactions

Le chef du PLQ, Philippe Couillard, a nié lui avoir montré la porte au député de Verdun, vendredi après-midi, au moment où il confirmait la candidature de François Blais, dans Charlesbourg.

Selon lui, Henri-François Gautrin a accepté, avec « sérénité et dignité », de faire partie du mouvement de renouveau du PLQ. 

Amir Khadir a également eu une pensée pour son bon ami et ancien professeur d'algèbre, alors qu'il était officiellement investi candidat vendredi soir dans sa circonscription de Mercier, où il tentera de se faire élire une troisième fois.

« Je ne sais pas ce qui a pu se passer... J'ai des regrets et de la peine pour mon ami, mais je pense que c'est une question à l'interne pour le Parti libéral », a-t-il estimé.

Victoire libérale

M. Gautrin a récemment mit son parti dans l'embarras en affirmant publiquement que le PLQ se dirigeait vers un échec à la prochaine élection. Devant les journalistes, il a prédit le contraire vendredi. 

« Je ne pense pas que, à la fin, le PQ sera majoritaire. On part dans une situation qui n'est pas favorable, mais la campagne peut changer les choses. »

Député depuis 25 ans, Henri-François Gautrin n'avait été réélu que par 547 voix en 2012. Jacques Daoust, l'ancien PDG d'Investissement Québec, est pressenti pour être le candidat du PLQ dans Verdun.

INOLTRE SU HUFFPOST

Qui se présente? Qui ne se présente pas?