NOUVELLES

Guillaume Gallienne triomphe aux Césars, les Oscars du cinéma français

28/02/2014 08:28 EST | Actualisé 30/04/2014 05:12 EDT

La comédie autobiographique de Guillaume Gallienne a triomphé vendredi soir à la cérémonie des Césars, les Oscars du cinéma français, où l''actrice Julie Gayet a fait sa première apparition publique depuis la révélation de sa liaison avec le président François Hollande.

"Les garçons et Guillaume à table", nommé 10 fois qui faisait figure de grand favori, a obtenu cinq Césars : celui du meilleur acteur, celui du meilleur premier film, celui de la meilleure adaptation, celui du meilleur montage et celui du meilleur film.

Comédie décapante, "Les Garçons et Guillaume à table" fait rire et émeut le spectateur avec ses traumatismes de l'adolescence.

Toutefois c'est Roman Polanski, qui s'est vu décerner le César du meilleur réalisateur pour "La Vénus à la Fourrure", tandis que le César du meilleur film étranger est allé à "Alabama Monroe", drame familial sur fond de musique bluegrass du réalisateur belge Felix van Groeningen.

Les autres films étrangers retenus étaient "Gravity" du Mexicain Alfonso Cuaron, "Blue Jasmine" de Woody Allen, et "La Grande Bellezza" de l'Italien Paolo Sorrentino, tous deux en lice pour l'Oscar du meilleur film étranger qui sera attribué dimanche aux Etats-Unis.

L'arrivée de Julie Gayet sur le tapis rouge a mis fin à une absence en public qui remontait au 10 janvier, date des révélations par le magazine people Closer de sa relation avec le président français, âgé de 58 ans.

La comédienne, âgée de 41 ans, était nommée dans la catégorie meilleure actrice pour un second rôle dans "Quai d'Orsay" de Bertrand Tavernier où elle campe une conseillère manipulatrice. Mais elle s'est finalement vu préférer une autre actrice Adèle Haenel, interprète dans "Suzanne".

Pendant cette grand-messe annuelle du cinéma français, le sulfureux "La vie d'Adèle", d'Abdellatif Kechiche déjà auréolé de la Palme d'or à Cannes et mommé huit fois, n'a obtenu qu'un seul trophée celui du meilleur espoir féminin décerné à Adèle Exarchopoulos, qui avait déjà été couronnée à Cannes avec Léa Seydoux.

Lors de la cérémonie, présidée par le comédien François Cluzet et présentée par l'actrice belge Cécile de France, le réalisateur américain Quentin Tarantino, a remis un César d'honneur à sa compatriote Scarlett Johansson.

L'actrice, qui a débuté à 14 ans dans "L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux" de Robert Redford, a déclaré à son arrivée avoir "l'impression d'être à mi-chemin" d'une déjà longue carrière.

da/prh/blb/mf/sym/ob

PLUS:hp