NOUVELLES

Georges St-Pierre accueille d'un bon oeil une nouvelle mesure antidopage (VIDÉO)

28/02/2014 05:37 EST | Actualisé 30/04/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'ancien champion UFC des mi-moyens Georges St-Pierre croit qu'il «était à peu près temps».

Ce fut sa réaction à la suite de la décision de la commission athlétique du Nevada d'interdire la thérapie de substitution de la testostérone.

La commission a décidé à l'unanimité jeudi de cesser d'accorder des exemptions pour usage thérapeutique de testostérone, fermant la porte à un échappatoire qui permettait aux combattants de recourir aux stéroïdes.

St-Pierre croit qu'il s'agit d'un pas dans la bonne direction, mais il soutient que d'autres mesures devront être prises.

Il dit même que les tests antidopage devraient être gérés par un organisme indépendant des arts martiaux mixtes.

St-Pierre a fait ces déclarations lors d'un événement promotionnel à Montréal, vendredi.

La décision par la commission qui gouverne la boxe et les arts martiaux mixtes au Nevada est survenue plusieurs semaines après que l'Association des médecins des sports de combat eut qualifié la procédure de dangereuse pour la santé des athlètes qui pratiquent des sports de combat.

Le président de l'UFC, Dana White, a également appuyé la décision.

Plusieurs combattants de l'UFC avaient reçu des exemptions au cours des dernières années pour augmenter leur taux de testostérone avant leur combat, soit-disant pour des raisons médicales.

INOLTRE SU HUFFPOST

Georges St-Pierre contre Johny Hendricks