NOUVELLES

Départ "en grandes pompes" pour l'ambassadeur des USA en Chine

28/02/2014 04:11 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

Juste avant de quitter son poste d'ambassadeur des Etats-Unis à Pékin, l'Américain Gary Locke a offert aux Chinois une dernière preuve de son originalité en accomplissant une soixantaine de pompes lors d'un dîner d'adieu.

Cette performance physique réalisée jeudi soir a été dévoilée par une riche femme d'affaires, Zhang Xin.

Elle a publié sur son compte de microblogs des photos où l'on voit le diplomate américain de 64 ans, en pantalon noir et chemise blanche, faisant des pompes apparemment impeccables sur la moquette de ce qui ressemble à une salle de réception d'un grand hôtel.

Pour ce défi Gary Locke était opposé à trois adversaires chinois, des magnats des affaires, qui se sont révélés incapables de tenir la distance.

Parmi eux figurait Pan Shiyi, le mari de Zhang Xin. Le couple milliardaire a fait fortune dans l'immobilier, occupant le 32e rang de la liste des plus riches Chinois publiée par le magazine Hurun.

"Désormais je me sens coupable si je ne fais pas 50 pompes avant de dîner", a confié M. Pan sur son propre compte de microblogs, aux près de 17 millions d'abonnés.

Gary Locke a récemment fait la une de l'édition chinoise du magazine Men's health, en posant dans un tee-shirt noir moulant rentré dans son jean.

Cela n'est pas passé inaperçu en Chine, où une telle attitude serait impensable chez un responsable politique.

M. Locke a assuré pouvoir tenir 51 minutes l'exercice de la planche, consistant à maintenir en position raide son corps afin de muscler ses abdominaux.

L'ambassadeur Locke, sur le point d'être remplacé par l'ex-sénateur démocrate Max Baucus, laissera donc en Chine le souvenir d'une personnalité atypique.

Il a notamment séduit les Chinois par sa simplicité et son refus de toute... pompe, dans un pays où le train de vie luxueux des dirigeants communistes est critiqué.

Surnommé "M. Frugal", on l'a vu porter lui-même ses bagages, faire la queue chez Starbucks comme un banal client, préférer un hôtel 4 étoiles à un palace, ou encore occuper un siège de classe économique lors d'un vol intérieur en Chine.

seb/pt

PLUS:hp