NOUVELLES

USA: un des "Cinq" agents cubains libéré de prison, bientôt renvoyé à Cuba

27/02/2014 01:05 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

Fernando Gonzalez, un des "Cinq" de Cuba, cinq agents des services secrets cubains condamnés à de lourdes peines pour espionnage aux Etats-Unis, a été libéré de prison jeudi et devait être renvoyé à La Havane, a-t-on appris auprès des autorités.

Gonzalez, connu des autorités américaines comme Ruben Campa, est sorti du centre correctionnel fédéral de Safford, en Arizona (sud-ouest), avant 04H00 (12H00 GMT), a indiqué à l'AFP Chris Burke, porte-parole du Bureau des prisons.

Il a été immédiatement remis aux services américains de l'immigration (ICE) qui le détenaient jeudi après-midi mais ont refusé de révéler dans quel centre de rétention. "Pour des raisons de sécurité, nous ne fournissons pas non plus le jour et l'heure de son renvoi", a déclaré à l'AFP Barbara Gonzalez, responsable de la presse à ICE.

Il est le deuxième des "Cinq" à être libéré, après avoir purgé la quasi totalité d'une peine de 17 ans et neuf mois de prison. Il est sous le coup d'un arrêté de renvoi aux frontières et sera renvoyé dans son pays d'origine, Cuba. Un autre des "Cinq", René Gonzalez, avait été libéré au printemps 2013.

Les "Cinq Héros", comme ils sont célébrés tous les jours à Cuba dans les médias officiels, ont été arrêtés le 12 septembre 1998 et condamnés trois ans plus tard pour espionnage par un tribunal de Miami, en Floride, bastion de l'anti-castrisme.

Gerardo Hernandez a été condamné à deux peines à perpétuité et quinze ans de prison, Ramon Labañino à 30 ans de prison, Antonio Guerrero à 21 ans et dix mois et Fernando Gonzalez à 17 ans et neuf mois.

Les autorités cubaines ont toujours admis que les cinq hommes étaient des agents de ses services secrets, mais rejettent l'accusation d'espionnage. Selon La Havane, les cinq hommes avaient infiltré les milieux anti-castristes de Floride pour prévenir des actes de terrorisme contre Cuba.

chv/bdx

PLUS:hp