NOUVELLES

Ukraine: Washington met Moscou en garde contre des "provocations"

27/02/2014 01:18 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

La Maison Blanche a renouvelé jeudi sa mise en garde à la Russie contre des "provocations" dans la crise ukrainienne et dit surveiller les activités militaires de Moscou dans la région.

"Nous examinons de près les manoeuvres militaires de la Russie le long de la frontière ukrainienne, annoncées hier", a déclaré le porte-parole du président Barack Obama, Jay Carney.

"Nous attendons de la Russie qu'elle soit transparente sur ces activités et s'abstienne d'actes de provocation. Nous pressons (les autorités russes) de ne pas prendre de mesures qui pourraient être mal interprétées ou mener à des erreurs dans une période très délicate", a ajouté M. Carney pendant son point de presse quotidien à la Maison Blanche.

Le porte-parole a également estimé qu'il était "important pour tous les pays ayant un intérêt dans un avenir pacifique pour l'Ukraine d'oeuvrer de concert à soutenir un gouvernement ukrainien qui réponde aux aspirations de son peuple".

A ce titre, M. Carney a salué le nouveau gouvernement installé en Ukraine, espérant qu'il pourrait "unir les Ukrainiens et rétablir l'ordre et la stabilité dans le pays".

Les Etats-Unis "attendent du gouvernement qu'il fasse tout son possible pour protéger la sécurité et les droits de tous ses administrés, dont les droits des minorités", a-t-il ajouté.

Interrogé sur le statut de Viktor Ianoukovitch, destitué le week-end dernier par le Parlement mais qui a refait surface en Russie jeudi en déclarant se considérer "toujours comme le chef légitime de l'État ukrainien", M. Carney a estimé qu'il avait de lui-même renoncé au pouvoir.

M. Ianoukovitch a "renoncé à ses responsabilités et sapé sa légitimité" en prenant la fuite de Kiev après avoir signé un accord avec l'opposition, a affirmé M. Carney, en notant que le Parlement ukrainien avait comblé la vacance du pouvoir en nommant un dirigeant par intérim.

tq/bdx

PLUS:hp