NOUVELLES

Ukraine: Washington et l'Otan exhortent la Russie à éviter l'escalade

27/02/2014 09:22 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

Le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, a exhorté jeudi la Russie à éviter toute action "pouvant être mal interprétée" dans la crise ukrainienne, tandis que le secrétaire général de l'Otan appelait toutes les parties à éviter l'"escalade".

"J'attends de la Russie qu'elle soit transparente à propos de ses actions et je l'exhorte à ne pas faire de pas qui pourraient être mal interprétés ou mener à des erreurs", a déclaré M. Hagel à l'issue d'une réunion des ministres de la Défense de l'Otan à Bruxelles.

La Russie a annoncé avoir "mis en alerte" certaines de ses troupes, dont celles le long de sa frontière commune avec l'Ukraine, alors que les tensions sont de plus en plus vives en Crimée, la péninsule russophone du sud de l'Ukraine où est stationnée la flotte russe. La Russie a assuré jeudi qu'elle respectait les accords signés avec l'Ukraine sur la flotte russe de la mer Noire.

"Nous observons de très près ces exercices", a prévenu M. Hagel, en disant "attendre de toutes les nations" qu'elles respectent l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

Washington, le plus puissant membre de l'Alliance atlantique, avait déjà averti mercredi la Russie que toute intervention militaire serait une "grave erreur".

Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a lui exhorté la Russie à éviter "toute action pouvant provoquer une escalade".

"Les Russes nous ont informé (de cet exercice) et ont clairement dit que cela n'avait rien à voir avec les événements en cours en Ukraine", a-t-il affirmé.

"Nous n'avons pas d'information que la Russie a l'intention d'intervenir militairement", a-t-il ajouté. "Nous n'avons pas d'information contredisant celles que la partie russe nous a données. Mais il est clair que le fait que cet exercice coïncide avec les événements actuels ne rend pas les choses plus simples".

M. Rasmussen, qui s'est dit "extrêmement inquiet des évolutions les plus récentes en Crimée", a jugé "dangereuse et irresponsable" l'action de groupes armés pro-russes en Crimée, en référence à l'action menée par plusieurs dizaines d'hommes armés qui ont pris jeudi le contrôle du siège du gouvernement et du Parlement de Crimée, sur lesquels ils ont hissé le drapeau russe.

S'il a "exhorté la Russie à ne rien entreprendre qui puisse provoquer une escalade de la tension ou causer des malentendus", M. Rasmussen a aussi appelé les nouveaux dirigeants ukrainiens à "continuer leurs efforts pour établir un processus politique reflétant les aspirations démocratiques de l'ensemble du peuple ukrainien".

Une Ukraine "souveraine, indépendante et stable" et "fermement engagée en faveur de la démocratie" constitue un "élément clé" de la sécurité dans la zone euro-atlantique, avaient affirmé mercredi les 28 ministres.

L'ambassadeur ukrainien auprès de l'Otan, Igor Dolgov, a salué lors d'une conférence de presse l'engagement des alliés envers la souveraineté et l'intégrité territoriale de son pays.

Interrogé sur les exercices militaires russes et sur une possible intervention de Moscou, il a répondu que Kiev s'attendait à ce que "tous les pays agissent en accord avec les normes du droit international". "Il ne faut pas s'attendre à ce que nous demandions l'assistance d'autres pays", a-t-il ajouté.

L'Otan a signé en 1997 un partenariat avec l'Ukraine, qui participe notamment à la mission de l'Isaf en Afghanistan.

siu/jlb/ih

PLUS:hp