NOUVELLES

Ukraine : l'ex-président accusé d'avoir vidé les coffres de l'État

27/02/2014 10:13 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

Alors que le gouvernement transitoire s'installe à peine à Kiev, le nouveau premier ministre Arseni Iatseniouk a accusé jeudi le gouvernement de l'ex-président Viktor Ianoukovich d'avoir littéralement vidé les caisses de l'État où 37 milliards de dollars ont disparu.

Affirmant que le trésor national d'Ukraine avait été pillé, le premier ministre Iatseniouk a déclaré que « 37 milliards de dollars reçus sous forme de crédits  ont disparu sans qu'on sache où ils se trouvent ».

Selon le nouveau chef du gouvernement ukrainien, au cours des trois dernières années, plus de 70 milliards de dollars ont été sortis du système financier ukrainien pour être virés sur des comptes off shore.

« Les caisses sont vides », a simplement conclu  Arseni Iatseniouk.

Le premier ministre a fait cette annonce aux membres du Parlement peu avant d'être désigné à l'unanimité pour diriger le gouvernement de transition jusqu'aux présidentielles anticipées du 25 mai prochain.

Dans son premier discours devant le Parlement, le premier ministre Iatseniouk a expliqué que la situation financière de l'Ukraine était dans un tel état qu'il devra prendre des décisions difficiles et adopter des mesures impopulaires pour tenter de reconstruire les finances de l'Ukraine.

La Suisse gèle les avoirs de Viktor Ianoukovitch

Peu de temps après cette annonce du nouveau gouvernement ukrainien, le gouvernement suisse annonçait par communiqué « une décision de principe de geler les fonds de Viktor Ianoukovitch ».

« Berne va ordonner aux banques helvétiques de geler les avoirs liés à l'ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch qu'elles pourraient détenir dans  leurs coffres », a déclaré un porte-parole du gouvernement  suisse.

Le gouvernement suisse a aussi appelé les banques du pays à être extrêmement prudentes dans la gestion des flux financiers liés à l'Ukraine, selon Reuters.

Le FMI en renfort

Par ailleurs, le Fonds monétaire international (FMI) a confirmé jeudi avoir reçu une demande d'aide officielle de la part de l'Ukraine.

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a répondu que le Fonds est prêt à répondre à cette demande. Dans un communiqué, Christine Lagarde a ajouté qu'une mission du FMI serait envoyée en Ukraine au cours des prochains jours.

Mercredi, les États-Unis ont annoncé une garantie de prêt d'un milliard de dollars au nouveau gouvernement ukrainien.

PLUS:rc