NOUVELLES

Tunisie: croissance en baisse en 2013 à 2,6%

27/02/2014 09:28 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

L'économie tunisienne a enregistré une croissance de 2,6% en 2013, un chiffre en recul par rapport à 2012 et dû à une année de crises politiques et d'instabilité, a indiqué la Banque centrale de Tunisie (BCT) jeudi.

La BCT a noté dans un communiqué "le ralentissement du rythme de la croissance économique en 2013 qui est revenu à 2,6%", "reflétant le net repli du dynamisme de la croissance économique".

"Ce repli s'explique par les facteurs politiques et sécuritaires négatifs qui ont prévalu en particulier au cours de la deuxième moitié de l'année et ont conduit, outre au ralentissement de l'activité économique, à des pressions sur les équilibres financiers internes et externes", a ajouté la Banque centrale.

L'ancien gouvernement mené par le parti islamiste Ennahda, qui a remis le pouvoir en janvier à un cabinet apolitique, avait espéré début 2013 un taux de croissance de 4,5%, avant de le revoir à la baisse au courant de l'année pour finalement l'estimer en décembre à 2,8%.

En 2012, la croissance avait atteint les 3,6% selon les chiffres officiels. Pour 2014, la Banque mondiale ne table que sur une croissance de 3%.

La Tunisie a connu une année 2013 mouvementée, marquée par l'assassinat de deux opposants de gauche, la mort d'une vingtaine de militaires et de gendarmes dans des heurts avec des groupes jihadistes et une paralysie institutionnelle de plusieurs mois.

Des conflits sociaux alimentés par la pauvreté et le chômage continuent d'agiter régulièrement le pays. Environ 15% de la population active est sans emploi, un taux qui dépasse les 30% chez les diplômés.

iba/alf/hj

PLUS:hp