NOUVELLES

Tension sur l'esplanade: Israël va limiter le nombre de fidèles pour la prière du vendredi

27/02/2014 03:47 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

La police israélienne a annoncé jeudi qu'elle allait limiter l'accès des fidèles pour la prière du vendredi sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, en raison de la tension à la suite d'une revendication par l'extrême droite israélienne de souveraineté sur ce site sacré.

La porte-parole de la police Luba Samri a indiqué que les hommes âgés de moins de 50 ans ne seront pas admis sur le site afin de prévenir d'éventuels heurts avec la police.

L'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est a été le théâtre d'affrontements mardi entre policiers israéliens et manifestants palestiniens avant un débat controversé au Parlement israélien sur la souveraineté de ce site sacré pour l'islam et le judaïsme.

Deux policiers ont été blessés par des jets de pierres, tandis que trois manifestants ont été arrêtés, selon la police israéliennes.

Des sources palestiniennes ont fait état de 15 protestataires blessés par des balles caoutchoutées et de quatre arrestations.

Le Parlement avait débattu mardi soir d'une motion très polémique du député Moshé Feiglin, membre de la faction la plus radicale du Likoud (droite nationaliste), le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Son texte prévoit "l'application de la souveraineté israélienne" sur l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam, qui abrite le Dôme du Rocher et la mosquée Al-Aqsa. Le débat n'a donné lieu à aucun vote et il doit se poursuivre ultérieurement.

L'Organisation de la coopération islamique (OCI) avait dénoncé comme "une grave escalade" ce débat.

Le Premier ministre jordanien Abdallah Nsour, dont le pays est le gardien de tous les lieux saints musulmans de Jérusalem, a prévenu mercredi que son pays pourrait demander une révision du traité de paix conclu en 1994 avec Israël.

jjm/hj/vl

PLUS:hp