NOUVELLES

Moscou doit "respecter la souveraineté de l'Ukraine" (Cameron)

27/02/2014 10:09 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

La Russie doit "tenir sa parole" de "respecter l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Ukraine", a déclaré jeudi le Premier ministre britannique David Cameron alors que les tensions sont de plus en plus vives en Crimée, péninsule russophone du sud de l'Ukraine.

"Tous les pays doivent respecter l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Ukraine. La Russie a pris cet engagement et il est important que la Russie tienne sa parole. Le monde suit la situation de près", a affirmé M. Cameron lors d'une conférence de presse commune avec la chancelière allemande Angela Merkel à Londres.

"Nous soutenons tous les deux une Ukraine unie et démocratique et nous soutenons les aspirations du peuple ukrainien à vivre dans une société démocratique, respectueuse de la loi, sans corruption et sans intimidation", a-t-il poursuivi.

"Nous sommes particulièrement inquiets de la situation en Crimée", où est stationnée la flotte russe, a ajouté M. Cameron, alors que les nouvelles autorités ukrainiennes, mises en place après la chute la semaine dernière du président ukrainien pro-russe Viktor Ianoukovitch, ont mis en garde la Russie contre toute "agression militaire".

"Si le peuple ukrainien souhaite avoir des liens plus étroits avec l'Europe (...) nous accueillons avec satisfaction cette position. Mais il ne s'agit pas de forcer le peuple ukrainien à choisir entre la Russie et l'Europe. Il est dans notre intérêt d'avoir une Ukraine stable et prospère, avec de fortes relations avec ses voisins, et c'est ce que nous devrions tous, y compris la Russie, chercher à obtenir", a insisté le Premier ministre britannique.

La chancelière allemande, en visite officielle au Royaume-Uni, a fait écho aux propos de M. Cameron, en estimant que "la question de l'intégrité territoriale de l'Ukraine était d'une importance capitale".

"J'ai constaté que la Russie avait le même point de vue que nous sur la question, à savoir que cette intégrité territoriale devait être préservée", a-t-elle affirmé.

Elle a ajouté cependant que "la forte proportion de Russes en Ukraine" devait "se refléter dans le travail du gouvernement" mis en place mercredi. "Ceci est capital pour le bien de l'Ukraine", a-t-elle conclu.

bed/dh/ih

PLUS:hp