NOUVELLES

Mondiaux-2014 - Pervis: "J'ai gagné tous mes sprints"

27/02/2014 11:49 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

Champion du monde de keirin pour la première fois de sa carrière, François Pervis a souligné le sans-faute réalisé tout au long de la deuxième journée des Mondiaux sur piste, jeudi à Cali.

Q: Quel a été le moment le plus dur de la journée ?

R: "J'ai du mal à trouver un point négatif, j'ai gagné tous mes sprints. En qualifications, j'ai eu un peu peur d'être relégué (à la dernière place) car je me suis rabattu un peu trop tôt sur Perkins que je n'avais pas vu. Mais il y avait les repêchages, ça m'aurait fait un sprint en plus, ce n'est pas ça qui m'aurait fait perdre trop d'énergie. Ce que j'ai le plus craint, finalement, c'est qu'il pleuve sur la piste et que ce soit reporté."

Q: Que représente le keirin pour vous ?

R: "Quand je retournerai au Japon (pour la tournée annuelle des étrangers), ça va être super. J'ai commencé le keirin au niveau international en 2009, j'ai tout de suite été vice-champion du monde et j'ai pensé avoir les qualités pour cette épreuve. Puis, j'ai fait des résultats en régression, de pire en pire. Je me suis dit 'cette année, il ne peut plus rien m'arriver' (rire). Je suis vraiment content car il n'y avait pas d'absent. Le Colombien (Fabian Puerta) n'est pas Kenny ou Levy mais il était très costaud, surmotivé chez lui. Et Levy comme Kenny étaient en finale."

Q: Comment se présente la suite ?

R: "Le keirin va me débloquer pour le kilomètre (vendredi). Je compte bien garder mon titre. J'essaye de ne pas trop extérioriser, de ne pas perdre du jus. Je pars confiant mais attention à l'excès de confiance. Van Velthooven va être très costaud et revanchard (après sa disqualification du keirin). Ici, je devrais faire mieux qu'à mon test de Sint-Quentin-en-Yvelines (59 sec 5/10). Je vais passer sous la minute, peut-être dans les 58 secondes. J'espère que les jambes vont bien répondre."

jm/abl

PLUS:hp