NOUVELLES

Marceau veut s'allier avec les autres provinces pour protéger les entreprises

27/02/2014 04:50 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

Le ministre des Finances, Nicolas Marceau, aimerait uniformiser avec les autres provinces certaines recommandations du rapport du Groupe de travail sur la protection des entreprises québécoises visant à protéger les sociétés québécoises des offres publiques d'achat (OPA) hostiles.

C'est ce qu'il a indiqué, jeudi, à Montréal, après avoir présenté son budget à des membres de la communauté québécoise des affaires au cours d'une allocution à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

M. Marceau a indiqué qu'il voudrait discuter du dossier des « dragées toxiques », également appelées « pilules empoisonnées », avec ses homologues provinciaux.

Les sociétés visées par une offre publique d'achat ont parfois recours à ce procédé, qui consiste à rendre leurs actions moins attrayantes à un éventuel acquéreur en augmentant leur capital par l'émission de nouvelles actions. Cela peut ainsi rendre la prise de contrôle trop coûteuse.

M. Marceau croit que les ministres des Finances des provinces pourraient rapidement trouver un terrain d'entente dans ce dossier, puisqu'ils se rencontrent souvent afin de discuter du controversé projet d'Ottawa de créer une Commission des valeurs mobilières pancanadienne.

Présidé par Claude Séguin, un haut dirigeant de CGI, le rapport du Groupe de travail sur la protection des entreprises québécoises a été dévoilé en même temps que le budget de M. Marceau, la semaine dernière.

PLUS:rc