NOUVELLES

Élections : nouveaux visages au PQ, départ au PLQ

27/02/2014 07:46 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

C'est confirmé, le député de Verdun, Henri-François Gautrin, ne sera pas candidat du Parti libéral du Québec (PLQ) à la prochaine élection.

Le parti a tenté de négocier avec lui un départ honorable, mais selon nos sources, le député s'accroche.

Député depuis 30 ans, Henri-François Gautrin a récemment mis son parti dans l'embarras en affirmant publiquement que le PLQ se dirigeait vers un échec à la prochaine élection. M. Gautrin n'avait été réélu que par 547 voix en 2012. Jacques Daoust, l'ancien pdg d'Investissement Québec, est pressenti pour être le candidat du PLQ dans Verdun.

Mardi, on apprenait par ailleurs que la directrice du Théâtre du Nouveau Monde (TNM), Lorraine Pintal, serait candidate du Parti québécois (PQ) dans cette circonscription.

Sylvie Legault et Alexis Deschênes au PQ

Toujours du côté du PQ, la candidature de l'avocat et ancien journaliste Alexis Deschênes a été confirmée jeudi, par l'exécutif du Parti québécois de Trois-Rivières.

Alexis Deschênes, 35 ans, a œuvré 12 ans en journalisme, principalement pour TVA et Radio-Canada. Il a notamment été correspondant à l'Assemblée nationale pour le Réseau TVA. Il a quitté le journalisme en 2010 pour faire ses études en droit à l'Université Laval. Il travaille actuellement comme avocat-plaideur pour le Procureur général du Québec.

« Ma candidature pour le Parti québécois s'explique simplement : je désire faire du Québec un pays », a expliqué le candidat.

Originaire de la Gaspésie, Alexis Deschênes tenait à représenter une circonscription en région. Il dit être en train de parfaire ses connaissances de la circonscription et se familiariser avec les principaux enjeux trifluviens. Il devient le deuxième candidat consécutif du PQ à se présenter dans la circonscription de Trois-Rivières sans y avoir vécu au préalable. Lors des dernières élections, l'auteure Djemila Benhabib avait été défaite par la députée libérale sortante, Danielle St-Amand.

Le PQ devait aussi confirmer en soirée la candidature de la comédienne Sylvie Legault, dans Mercier.

Sylvie Legault est bien connue du paysage télévisuel québécois, pour avoir joué notamment dans la série Omerta. Elle a aussi joué pendant plusieurs années au sein de la Ligue nationale d'improvisation.

Entre-temps, toujours à Montréal, le PQ a annoncé que Pierre Céré, porte-parole du Conseil national des chômeurs, tentera sa chance contre le libéral Gerry Sklavounos dans la circonscription de Laurier-Dorion.

Enfin, dans la région de Québec, le Parti libéral tentera de reconquérir la circonscription de Charlesbourg avec la candidature du doyen de la Faculté des sciences sociales de l'Université Laval, François Blais. Il y affrontera notamment la députée Denise Trudel, de la Coalition avenir Québec, et la professeure de l'Université Laval Dominique Payette, qui se présente pour le Parti québécois.

Du côté de la Coalition avenir Québec, le chef François Legault a annoncé une série de candidatures pour la région de l'Abitibi-Témiscamingue.

Les annonces de candidatures ou encore de départs se sont multipliées ces derniers jours, à l'approche du déclenchement probable des élections.

PLUS:rc