Réserve faunique des Laurentides: la route 175 est rouverte après un grave accident

Publication: Mis à jour:
Print Article
RESERVE FAUNIQUE LAURENTIDES
Agence QMI

MONTRÉAL - La principale voie d'accès au Saguenay, la route 175, a été rouverte après avoir été fermée plusieurs heures depuis mercredi soir. Un camion composé de deux citernes remplies d'essence à pleine capacité a été impliqué dans un accident et a pris feu.

Le poids-lourd est entré en collision avec une déneigeuse dans le secteur de Lac-Jacques-Cartier, à proximité du kilomètre 110, selon ce qu'a rapporté la Sûreté du Québec.

L'accident est survenu dans la Réserve faunique des Laurentides, à proximité de L'Étape, et les pompiers les plus près de l'événement étaient à Québec, soit à 1 h 30 de route.

Transport Québec a procédé à la fermeture complète de la route 175. Les autorités ignoraient en fin de soirée pendant combien de temps les quatre voies de la route demeureront fermées.

À leur arrivée, les pompiers ont dû intervenir dans des conditions particulièrement difficiles, a fait savoir Pierre Verreault, porte-parole du Service des incendies de Québec. «C’est un secteur sans borne-fontaine. À leur arrivée, le camion continuait à brûler, mais ils ne pouvaient s'approcher, car il y avait encore des risques. On l'a laissé brûler, car il n'y a pas d'eau dans le secteur. On va s'approcher du camion ensuite», a expliqué M. Verreault.

Le conducteur du camion a été blessé dans l'événement, a rapporté Richard Carrière, porte-parole de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec. «Il y a eu transport par ambulance à l'Enfant-Jésus pour des brûlures au premier et second degré. Sa vie n'est pas en danger», a-t-il fait savoir, en fin de soirée.

Le camion-citerne appartient à l'entreprise Transport Jacques Auger, basé à Lévis, et il avait quitté Québec en fin de journée pour le Saguenay.

En fin de soirée, Robert Fortier, directeur formation, prévention et sécurité pour l'entreprise, a confirmé que les réservoirs étaient remplis d'essence. «On va devoir analyser ce qu'il s'est passé. Il y a beaucoup d'équipements de sécurité, mais de dire ce qui n'a pas fait le travail, on n'en est pas rendu là encore», a-t-il fait savoir.

L'Organisation de la sécurité civile et Urgence-Environnement ont été informées de la situation et devaient se rendre sur les lieux.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

Sur le web

La réserve faunique des Laurentides paralysée par un accident de camion-citerne