NOUVELLES

Europa League - Adebayor soulage Tottenham contre Dniepropetrovsk

27/02/2014 05:15 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

Adebayor, auteur d'un doublé, a fini par qualifier en 8e de finale de l'Europa League son équipe de Tottenham qui était jusque-là encore malmenée par Dniepropetrovsk jeudi en 16e de finale retour (3-1).

Vainqueurs 1-0 chez eux à l'aller en 16e de finale, les Ukrainiens ont encore mené à White Hart Lane mais ils ont surtout fait preuve ensuite de trop de nervosité, ce qui leur a valu de finir à dix après l'exclusion (62) de Zozulya, buteur de la tête au préalable (47).

Il n'y avait pourtant aucune raison de dégoupiller comme il l'a fait devant Vertonghen car, malgré l'égalisation d'Eriksen sur coup-franc (56), les visiteurs étaient alors encore qualifiés.

Surtout, ils empêchaient les hommes de Sherwood de se montrer réellement dangereux et, alors qu'ils déjouaient, les forçaient même à se découvrir. Konoplyanka avait même encore trouvé ensuite le poteau de Lloris, pour une fois titulaire en C3 (59) et sauveur de son équipe dans les arrêts de jeu.

De retour à Londres, Juande Ramos, désormais sur le banc adverse, pouvait imaginer sortir par la grande porte d'un stade dont il avait été chassé après avoir remporté le dernier trophée des Spurs.

Malheureusement pour lui, l'exclusion de son joueur a été immédiatement exploitée par ce diable d'Adebayor, de nouveau associé devant à Soldado et auteur en quatre minutes de ses 10e et 11e buts en 15 matches.

Sur le 1er, il s'est jeté sur un nouveau centre de l'excellent Eriksen (65), puis sur le 2e, il a contrôlé de la poitrine une longue passe avant de tromper le gardien d'une pichenette (69).

Depuis les tribunes, la légende locale Jermaine Defoe, qui a dit au revoir à son équipe avant de rallier Toronto, a dû apprécier la fin du match.

Au prochain tour, Tottenham devra toutefois se montrer plus efficace car Benfica ne fera pas preuve d'autant de naïveté.

cd/gv

PLUS:hp