NOUVELLES

Angleterre - Quenelle: Anelka content de ne pas avoir été reconnu antisémite

27/02/2014 02:55 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

Nicolas Anelka, suspendu cinq matches par la fédération anglaise pour sa "quenelle" du 28 décembre dernier est "content" de ne pas avoir été considéré comme antisémite, a fait savoir jeudi son avocat Brown Rudnick.

"Nicolas Anelka est content que la commission de discipline de la FA ait considéré qu'il n'était pas antisémite et qu'il n'avait pas l'intention d'exprimer ou promouvoir l'antisémitisme par son geste, se félicite l'avocat du Français. Il attend maintenant de recevoir les conclusions de la commission pour considérer un éventuel appel".

Le buteur de 34 ans de West Bromwich Albion (WBA) doit en outre s'acquitter d'une amende de 97.300 euros et s'engager à suivre un stage éducatif.

WBA a également réagi, faisant savoir que le joueur serait suspendu "jusqu'à l'épilogue du processus disciplinaire et les conclusions de la propre enquête interne du club".

"Le club reconnait que la FA n'a pas estimé que Nicolas Anelka était personnellement antisémite, poursuivent les Baggies dans un communiqué sur leur site avant de justifier leur position. Cependant, le club ne peut ignorer le tort que cette action lui a causé, particulièrement avec la communauté juive, ni les dommages sur la réputation du club".

Anelka, qui avait célébré de cette façon son premier but de la saison avec West Bromwich Albion contre West Ham (3-3), plaide non coupable depuis le début de l'affaire.

La "quenelle" -un bras tendu vers le bas, l'autre bras replié touchant l'épaule- est au coeur d'une vive polémique en France et a été qualifiée de "salut nazi inversé" par la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme).

cd/dac

PLUS:hp