NOUVELLES

Le Ritalin en rupture de stock, les pharmaciens inquiets

26/02/2014 12:08 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

Les pharmaciens observent une « pénurie » de certains dosages du Ritalin, un médicament généralement prescrit aux enfants pour traiter un déficit de l'attention.

Novartis, qui en est le fabricant, confirme ce manque, qu'il explique par une augmentation inattendue de la demande du produit générique.

Les professionnels de la santé s'inquiètent de cette rupture de stock qui touche spécifiquement le dosage de 10 mg, le plus utilisé pour le traitement, ce qui occasionnera beaucoup de difficultés pour les parents.

Cette situation révolte l'Ordre des pharmaciens du Québec.

La présidente de l'Ordre des pharmaciens du Québec, Diane Lamarre, dénonce surtout le fait que les pharmaciens sont parmi les derniers informés de la diminution des stocks de médicaments.

C'est au moment de passer commande auprès de leurs grossistes que les pharmaciens apprennent « que le produit n'est pas disponible et qu'il est en rupture », explique Diane Lamarre.

Les choses se passent autrement aux États-Unis et en Europe, où l'industrie pharmaceutique informe les pharmaciens systématiquement dès qu'une rupture de stock pointe à l'horizon. « Au Canada, on n'ose pas imposer ce genre de mesures ».

Solution de rechange plus coûteuse

S'il est vrai que les pharmaciens peuvent ajuster les doses en donnant deux fois un comprimé de 5 mg ou couper en deux celui de 20 mg, cela risque de diminuer sérieusement les réserves prévues.

Il est également possible de modifier le traitement et opter pour une action longue durée avec du Concerta ou du Biphentin.

Ce choix est plus dispendieux et nécessite un ajustement particulier pour l'adapter aux besoins de chaque patient.

« Cela ne devrait pas se décider sur la base d'une pénurie. Cela devrait se décider sur la base de l'intérêt du patient », ajoute la présidente de l'Ordre des pharmaciens du Québec.

PLUS:rc