Huffpost Canada Quebec qc

Angèle Arsenault est décédée

Publication: Mis à jour:
ANGELE ARSENAULT
Radio-Canada

Angèle Arsenault, originaire d'Abram-Village, à l'Île-du-Prince-Édouard, est décédée mardi à Saint-Sauveur, au Québec. Elle avait 70 ans.

Avec ses lunettes rondes et son sourire lumineux, ses mots simples et vrais, Angèle Arsenault a su toucher le coeur du public.

Elle avait fait ses débuts sur scène en 1963 à Moncton. Elle avait commencé sa carrière en interprétant des chants traditionnels acadiens. Mais c'est dix ans plus tard, au tournant de la trentaine, qu'elle va véritablement s'exprimer. À l'époque, Angèle Arsenault venait de s'installer à Montréal.

« Je n'étais pas assez grande, pas assez mince. Je ne pourrais pas être comme mes idoles, les vedettes d'Hollywood. Alors, si je ne pouvais pas être ça, qu'est-ce que j'étais? Il fallait que j'aille voir à l'intérieur de moi-même. » — Angèle Arsenault

C'est en partageant son quotidien, dans lequel bien des gens se reconnaissent, qu'elle devient célèbre. Son album Libre se vend à plus de 300 000 exemplaires en 1978.

L'Acadie aussi lui inspire ses plus belles chansons, qu'on pense à Grand-Pré ou Y'a une étoile pour vous. D'autres titres ont aussi marqué l'imaginaire, dont Moi j'mange, et Je veux toute toute toute la vivre ma vie.

« Il faut que mes chansons soient accessibles à tout le monde, à mes oncles et mes tantes qui ne savent même pas lire ni écrire. Et ça, toutes mes chansons, c'est comme ça. Puis, il faut qu'il y ait quelque chose qui va au cœur, qui va aussi à l'intelligence, qui fait changer quelque chose. » — Angèle Arsenault

Angèle Arsenault était régulièrement invitée dans des festivals au Canada et en France, En mai 2013, elle avait participé au spectacle « Le retour de nos idoles » avec Michel Fugain et Jean-Pierre Ferland, au Capitole de Québec.

Hommages à Angèle Arsenault

Audette Chiasson, qui a partagé la scène avec Angèle Arseneault à ses débuts, parle du legs de l'artiste.

« Je pense que tout le monde qui a entendu Angèle une fois dans sa vie n'oubliera jamais Y'a une étoile pour vous. C'est certainement la chanson qu'on va chanter partout au Canada et ailleurs, en France et partout. Ç'a marqué le coeur des gens. C'est un hymne qui nous reste. On est imprégné par cette chanson-là. Bien entendu, ma préférée, c'est Grand-Pré, qui est un legs incroyable de par l'histoire des Acadiens qu'elle nous raconte en quatre minutes. C'est un chef-d'œuvre », explique Audette Chiasson.

Le président de la Société Saint-Thomas-d'Aquin, Gabriel Arsenault, parle d'une ambassadrice pour la communauté acadienne.

Selon l'auteure-compositrice-interprète Jeannita Bernard, Angèle Arsenault a ouvert la voie pour les artistes acadiens. « C'est une pionnière. Elle a ouvert la porte parce qu'on la voyait faire son chemin, écrire ses chansons. Ses chansons devenaient reconnues, au Québec surtout et à travers le monde », dit-elle.

La date des funérailles n'a pas encore été communiquée.

Aussi sur Le HuffPost:

Ils sont décédés en 2014
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction