NOUVELLES

Airbus ne discute plus sur les 600 millions d'euros que lui doit Berlin

26/02/2014 08:46 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

Airbus Group a renoncé à discuter avec Berlin des 600 millions d'euros de prêt que l'Allemagne devait lui verser pour développer le nouveau long-courrier A350, a annoncé mercredi son directeur financier.

"Nous avons tout essayé ces dernières années, a déclaré Harald Wilhelm à l'AFP. Nous sommes arrivés à un point où nous ne poursuivons pas les discussions".

"Nous sommes toujours prêts à parler mais nous ne menons plus de discussions sur ce sujet", a-t-il ajouté.

L'Allemagne a refusé de verser quelque 600 millions d'euros d'aide au développement du nouveau long-courrier du groupe européen - qui selon Airbus lui sont dus aux termes d'un accord signé en 2010 - si le groupe ne transférait pas plus de charge de travail sur son territoire.

Les dirigeants d'Airbus Group, tout en répétant qu'ils ne se laisseraient pas dicter leurs décisions industrielles, ont tenté sans succès de satisfaire Berlin.

L'Allemagne se dit toujours ouverte aux discussions mais la situation reste bloquée. "Le ministère de l'Economie a toujours été disposé à discuter avec Airbus des conditions pour le versement du prêt restant de l'A350. Cette offre faite à Airbus est toujours d'actualité", a déclaré récemment un porte-parole du ministère à l'AFP.

Les autres pays où Airbus construit ses avions --France, Grande-Bretagne et Espagne-- ont versé leur part de ces aides qu'Airbus rembourse après le succès de l'appareil.

pmr/fpo/DS/nou/ih

AIRBUS GROUP

PLUS:hp