NOUVELLES

Un tribunal de Zambie acquitte un militant plaidant pour une dépénalisation de l'homosexualité

25/02/2014 04:38 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

Un tribunal de Zambie a acquitté mardi un militant qui avait lancé un appel à la télévision pour une dépénalisation de l'homosexualité, afin de lutter contre le sida.

Paul Kasonkomona, 38 ans, était accusé d'"incitation à prendre part à des activités immorales", l'accusation ayant interprété ses déclarations comme faisant la promotion de l'homosexualité, illégale en Zambie.

"Le tribunal a jugé que Paul Kasonkomona devait être acquitté", a rapporté un avocat de l'accusé, Anneke Meerkotte.

La cour a estimé que le parquet n'avait pas pu suffisamment étayer le dossier de l'accusation.

"Le magistrat a été clair. La discussion publique est importante, y compris sur des questions controversées qui dégoutent certains membres de la communauté", a ajouté l'avocate.

Le militant avait été arrêté en avril 2013 peu après avoir participé à une émission de télévision en direct, où il avait plaidé pour la reconnaissance légale de l'homosexualité afin de lutter contre le virus VIH du sida.

Son avocate a estimé qu'il s'agissait "d'une grande victoire pour la liberté d'expression". "Kasonkomona ne méritait pas d'être arrêté pour avoir exprimé son opinion et le tribunal a rendu justice à ses droits", a ajouté Me Meerkotte.

L'homosexualité est interdite par la loi en Zambie comme dans une majorité de pays d'Afrique et les homosexuels y sont l'objet de discrimination.

Le jugement a été rendu au lendemain de la promulgation par le président ougandais Yoweri Museveni d'une législation particulièrement dure contre l'homosexualité.

jg/arb/jlb/de

PLUS:hp