NOUVELLES

Sept soldats et policiers tués dans des attaques en Irak

25/02/2014 08:03 EST | Actualisé 27/04/2014 05:12 EDT

Sept soldats et policiers ont été tués mardi dans deux attaques en Irak, notamment un attentat suicide près du siège du conseil de la province d'Al-Anbar dont des zones sont tombées début janvier sous le contrôle d'insurgés, ont indiqué des responsables.

Près du conseil provincial, situé à Ramadi, chef-lieu d'Al-Anbar, un kamikaze s'est fait exploser dans une voiture piégée, tuant trois soldats et en blessant au moins quatre.

Des combattants anti-gouvernementaux se sont emparés début janvier de certains quartiers de Ramadi, de même que de la totalité de la ville de Fallouja, respectivement à 100 et 60 km à l'ouest de Bagdad, un défi pour les forces de sécurité et le gouvernement irakiens.

Par ailleurs, des hommes armés ont attaqué un point de contrôle de la police dans un village situé près de Baiji, au nord de Bagdad, tuant quatre policiers et en blessant trois.

Les violences en Irak ont renoué depuis un an avec leur niveau de 2008, alimentées par un mécontentement de la minorité sunnite et la guerre civile en Syrie voisine.

Plus de 650 personnes ont été tuées depuis le début du mois, et plus 1.600 depuis le début de l'année, selon un décompte effectué par l'AFP à partir de chiffres fournis par les services médicaux ou de sécurité.

bur-wd/cco/sw

PLUS:hp