NOUVELLES

Québec s'entend avec Alcoa

25/02/2014 10:31 EST | Actualisé 27/04/2014 05:12 EDT

Le gouvernement du Québec a conclu une entente avec la multinationale Alcoa sur les tarifs d'électricité. La première ministre Pauline Marois en fera l'annonce mardi à l'aluminerie de Baie-Comeau.

En octobre dernier, Alcoa menaçait de fermer ses trois installations en 2015, si Québec ne réduisait pas le coût de l'énergie. L'entreprise affirmait ne pas être en mesure d'absorber la hausse prévue de 60 % des tarifs d'électricité réservés aux alumineries.

L'entreprise s'engage par ailleurs à maintenir ses activités au Québec pour une période de 15 ans. 

Le producteur d'aluminium emploie environ 2000 personnes dans le Centre-du-Québec et 900 à Baie-Comeau.

Les négociations entre Québec et Alcoa sur les tarifs d'électricité se poursuivaient depuis des mois. L'entreprise disait vouloir continuer à profiter d'un tarif d'électricité modulé en fonction du prix de l'aluminium sur les marchés internationaux.

Une série d'annonces

L'entente survient dans la foulée d'une série d'annonces du gouvernement Marois dans l'Est du Québec.

Lundi, la première ministre était au Bas-Saint-Laurent pour annoncer un investissement pouvant atteindre 10 millions de dollars aux usines de moulage sous pressions du Groupe AMT de Saint-Cyprien.

Il y a deux semaines, Mme Marois annonçait un investissement de 115 millions de dollars dans le lancement de programmes d'exploration pétrolière sur l'île d'Anticosti.

Le mois dernier, Québec confirmait la construction d'une cimenterie à Port-Daniel-Gascons, en Gaspésie, un projet de 1 milliard de dollars de l'entreprise Ciment McInnis.

PLUS:rc