NOUVELLES

Népal: le nouveau gouvernement de coalition intronisé

25/02/2014 09:09 EST | Actualisé 27/04/2014 05:12 EDT

Le nouveau gouvernement de coalition du Népal a été investi mardi soir après plusieurs semaines de débat sur sa composition, ouvrant potentiellement une ère de stabilité pour la nation de l'Himalaya.

Les ministres du Nepali Congress et du parti Marxiste Léniniste Unifié (UML, centre gauche), qui ont remporté les élections en novembre, ont prêté serment devant le président Ram Baran Yadav lors d'une cérémonie organisée à sa résidence.

"La cérémonie d'intronisation s'est achevée. Le gouvernement comportera des ministres des deux partis, le Nepali Congress et l'UML", a indiqué à l'AFP Rajendra Dahal, l'attaché de presse du président.

Les députés se sont engagés à élaborer une nouvelle constitution dans l'année, ce qui représentera une étape majeure dans le laborieux processus de paix initié après la fin d'une guerre civile de 10 années en 2006.

Le nouveau gouvernement, dirigé par le président du Nepali Congress, Sushil Koirala, a pour mission de redynamiser l'économie après la diminution de la croissance, de 6,1% en 2008 à 4,6% l'an dernier.

Le Nepali Congress a remporté la plupart des sièges lors des dernières élections, et a obtenu le soutien de l'UML, arrivé de peu en seconde position, pour l'élection plus tôt dans le mois de M. Koirala.

Depuis les premières élections en 2008, cinq premiers ministres se sont succédé au Népal et la première assemblée constituante s'était avérée incapable de rédiger une constitution et de mettre fin à des années d'instabilité.

Cette première assemblée, dominée alors par les ex-rebelles de la guérilla maoïste, avait finalement été dissoute en mai 2012, conduisant à de nouvelles élections en novembre.

Mais les maoïstes sont arrivés troisième de l'élection, obtenant 80 sièges seulement.

amu/sm/bap

PLUS:hp