NOUVELLES

La Corée du Sud crée un comité présidentiel chargé d'oeuvrer à la réunification

25/02/2014 12:19 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye a annoncé mardi la création d'un comité placé sous son autorité et chargé d'élaborer des "stratégies systématiques et constructives" en vue de la réunification des deux Corées.

Ce comité d'experts multidisciplinaire devra oeuvrer à promouvoir le dialogue et les échanges intercoréens avec la réunification en point de mire, alors que Séoul et Pyongyang n'ont toujours pas traduit l'armistice de 1953 par un traité de paix.

"Il est nécessaire de préparer la réunification, qui ouvrira une nouvelle ère sur la péninsule", a déclaré Mme Park dans une intervention télévisée marquant le premier anniversaire de son mandat présidentiel.

La création de ce comité pour la réunification coïncide avec une éclaircie récente dans les relations entre les Corées après des mois de tension extrême.

Depuis décembre 2012, le régime nord-coréen a effectué un tir expérimental de fusée (un missile balistique selon Washington) et un essai nucléaire, fermé unilatéralement un site industriel intercoréen et poursuivi le développement de son principal site d'essai atomique.

Le tir de fusée avait valu à la Corée du Nord un nouveau train de sanctions voté au Conseil de sécurité des Nations unies, y compris par son allié chinois.

Depuis, la Corée du Nord a notamment rouvert le site industriel de Kaesong et a accepté la reprise des réunions de familles séparées par la guerre, suspendues en 2010.

Surtout, le régime cherche à relancer les négociations à Six (les deux Corées, la Russie, le Japon, la Chine et les Etats-Unis) sur l'octroi d'une aide économique internationale en échange d'un arrêt de son programme nucléaire.

Selon la présidente sud-coréenne, la Corée du Sud bénéficierait énormément de la réunification grâce à la combinaison de l'expertise technique sud-coréenne et des formidables ressources naturelles de la Corée du Nord.

La réunification est de longue date un objectif officiel de part et d'autre de la frontière, mais l'opinion est de plus en plus réticente au Sud face au fossé socio-économique et politique séparant les deux pays.

lim/gh/pj/gab/glr

PLUS:hp