NOUVELLES

Zanzibar: deux bombes explosent près de la cathédrale et d'un restaurant, pas de victime (police)

24/02/2014 10:41 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

Deux bombes ont explosé lundi après-midi sans faire de victime dans la vieille ville de Zanzibar, capitale de l'archipel autonome tanzanien du même nom, l'une près de la cathédrale anglicane et l'autre près d'un restaurant touristique, a annoncé la police.

"Il semble que les explosifs soient des engins artisanaux, lancés par des voyous non identifiés. L'enquête se poursuit pour déterminer les détails des explosions et leurs mobiles", a déclaré à l'AFP Mkadam Khamis, chef régional de la police. Les bombes n'ont causé que de très faibles dégâts matériels.

L'archipel, qui compte 1,2 million d'habitants quasi exclusivement de confession musulmane, attire de nombreux touristes, qui viennent profiter des plages de sable blanc mais aussi visiter Stone Town, la vieille ville de Zanzibar, classée au patrimoine mondial de l'Unesco.

L'une des explosions est survenue à l'entrée de la cathédrale Christ Church, située au coeur de Stone Town. Construite à la fin du XIXe siècle sur l'ancien plus important marché aux esclaves de Zanzibar, l'édifice, constitué en partie de pierres coralliennes, est un bâtiment très visité par les touristes, de même que le musée de l'esclavage qu'elle abrite dans son enceinte.

L'autre engin a explosé près du restaurant Mercury's, populaire chez les touristes, également situé dans Stone Town, à proximité de la maison natale de Freddy Mercury, chanteur décédé du groupe de rock britannique Queen dont il tire son nom.

Par ailleurs, une grenade artisanale a été lancée dimanche, là encore sans faire de victime, dans une église évangélique de la ville durant le service dominical.

Lundi, quatre personnes ont également été blessées dans un village côtier de l'archipel par l'explosion, a priori accidentelle, d'un engin métallique récupéré par un pêcheur dans un ancien site de manoeuvres de l'armée tanzanienne.

La Tanzanie, formée d'une partie continentale et de l'archipel de Zanzibar, est réputée paisible et stable. Elle a toutefois été le théâtre fin 2012 et courant 2013 de tensions religieuses entre chrétiens et musulmans et deux prêtres - dont l'un a succombé - avaient été la cible de tirs à Zanzibar.

En août et septembre, deux jeunes filles, volontaires britanniques, puis un prêtre, avaient été attaqués à l'acide à Zanzibar pour des raisons non élucidées dans l'immédiat. Une église évangélique avait également été incendiée en février 2013.

str-ayv/mba

PLUS:hp