NOUVELLES

Yémen: un Britannique jugé à Sanaa pour trafic d'antiquités

24/02/2014 10:08 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

Un ressortissant britannique a comparu lundi devant un tribunal de Sanaa pour répondre d'accusations de trafic d'antiquités au Yémen, a rapporté un correspondant de l'AFP.

Le Britannique, directeur financier d'une compagnie yéménite de forage pétrolier, avait été interpellé à la mi-janvier à l'aéroport de Sanaa en possession de pièces d'antiquités alors qu'il s'apprêtait à embarquer pour Mexico, selon l'acte d'accusations.

Ces pièces archéologiques, dont des pierres portant des inscriptions datant d'avant J.-C., ont été achetées "à des Yéménites à Marib et Massila", deux zones pétrolières de l'est et le sud-est du Yémen, a indiqué le parquet.

Lors de sa comparution, le prévenu, jugé en état de liberté, a rejeté les accusations, affirmant ignorer la valeur des objets saisis sur lui.

"Je croyais que ces pierres étaient l'oeuvre de Bédouins. Je ne savais pas du tout qu'il s'agissait d'antiquités et je voulais les garder comme souvenirs du Yémen", s'est-il défendu, selon ses propos traduits en arabe.

La prochaine audience a été fixée au 10 mars.

Quelque 1.500 pièces d'antiquités ont été saisies en sept ans à l'aéroport de Sanaa, avait indiqué en mars 2013 le quotidien local Yemen Times.

jj/tm/feb

PLUS:hp