NOUVELLES

Une vaste majorité d'Afghans soutiennent leur gouvernement (sondage)

24/02/2014 05:13 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

Malgré le climat de violence, une vaste majorité d'Afghans ont confiance dans leur gouvernement et s'opposent au retour des talibans au pouvoir, selon une étude internationale parue lundi aux Etats-Unis.

L'enquête a été menée dans tout le pays auprès d'Afghans et d'Afghanes dans un climat d'incertitude marqué par l'élection présidentielle en avril et le retrait d'ici la fin de l'année des troupes occidentales présentes depuis les attentats du 11-Septembre.

Le sondage, réalisé par un bureau international d'étude spécialisé sur l'Afghanistan, ATR Consulting, montre que 80% des Afghans estiment que leur gouvernement tient le pays. Une telle opinion est également partagée par les membres de la police et de l'armée, deux institutions totalement reconstruites après la chute des talibans en 2001.

"Cela nous a surpris. Nous avions beaucoup d'a priori avant de commencer cette étude", a expliqué Lola Cecchinel, une spécialiste française de l'Afghanistan qui travaille chez ATR Consulting.

"Il y a ce discours très répandu au sujet de l'Afghanistan qui veut qu'aucun progrès n'a été enregistré sur les onze dernières années. Beaucoup de monde pense que le pays est sur le point de s'effondrer", a-t-elle indiqué lors de la présentation de ce sondage devant un centre de réflexion à Washington.

Mais l'étude montre au contraire un degré de confiance "extrêmement élevé" dans les institutions nationales et le sentiment général que de nombreux progrès ont été faits depuis l'intervention occidentale.

Seul 12,7% d'Afghans (et 1,6% d'Afghanes) sont pour le retour des talibans et de leurs lois au pouvoir. Le régime avait imposé de 1996 à 2001 une application stricte du Coran, privant notamment les femmes de toutes activités en dehors des tâches ménagères.

L'étude montre néanmoins des différences régionales, avec un soutien plus accru pour les talibans dans leur bastion du sud du pays. Ainsi, 73% des Afghans du Nord estiment que leur vie s'est améliorée sur les dix dernières années, contre 29% dans le Sud.

L'étude a été réalisée par des enquêteurs qui se sont entretenus en personne avec 3.308 Afghans et 1.180 Afghanes de toutes les tribus du pays entre septembre et octobre 2013.

Les entretiens ont été menés avant que le président Hamid Karzaï refuse de signer avant la présidentielle l'accord de traité bilatéral de sécurité (BSA). L'accord présenté par les Etats-Unis ouvre la voie au maintien d'un contingent américain après le retrait de la force de l'Otan, d'ici à la fin 2014.

sct/rap/sam

PLUS:hp