NOUVELLES

Toronto: face au controversé maire Rob Ford, multiplication des candidats

24/02/2014 04:34 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

Les candidatures se multiplient pour la mairie de Toronto où le controversé maire Rob Ford reste en tête dans les sondages même si des concurrents conservateurs se pressent pour lui contester l'élection le 27 octobre prochain.

Lundi, deux anciens personnages politiques de la première métropole canadienne, John Tory et Karen Stintz, conservateurs comme Rob Ford, ont déposé officiellement leur candidature à la mairie. John Tory, l'ancien patron du groupe de communications et médias Rogers, avait été battu dans la course à la mairie en 2003 et s'était retiré de la politique ces dernières années. De son côté, Karen Stintz est la responsable des transports de la ville.

Le maire sortant de Toronto Rob Ford a été déchu de ses prérogatives en novembre, après avoir créé le scandale en avouant avoir consommé du crack et en reconnaissant avoir un sérieux problème avec l'alcool. C'est son adjoint Norm Kelly qui a hérité de tous les pouvoirs exécutifs du maire.

Rob Ford avait été le premier, le 2 janvier, à déposer sa candidature à sa propre succession, fort de sa popularité dans les quartiers les plus défavorisés de l'agglomération. Depuis, un peu plus d'une trentaine de candidats ont indiqué se lancer dans la course.

Députée fédérale et représentante du Nouveau parti démocratique (gauche), Olivia Chow n'a toujours pas fait part de ses intentions alors que les sondages la placent pratiquement à égalité (environ 33%) avec le maire sortant dans les intentions de vote. Originaire de Hong Kong, elle est la veuve de Jack Layton, l'ancien chef de l'opposition mort en 2011.

Doug Ford, conseiller municipal et frère de Rob Ford, a ironisé lundi sur la candidature de John Tory, représentant de la "noblesse, de l'establishment et des élites" face à la candidature de son frère décrite comme celle des "ouvriers et des travailleurs".

amc-mbr/sab/sam

PLUS:hp