NOUVELLES

Syrie: combats entre armée et rebelles dans un secteur clé d'Alep

24/02/2014 11:13 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

L'armée syrienne était engagée lundi dans des combats contre les rebelles dans un quartier stratégique d'Alep, dont la prise lui permettrait de renforcer son contrôle sur la prison centrale et d'assiéger l'est de la métropole, a-t-on appris auprès des protagonistes.

Le quotidien al-Watan, proche du pouvoir, a affirmé lundi que les forces du régime avaient avancé dans ce quartier industriel, Cheikh Najjar, limitrophe de la prison.

"L'armée a progressé dans la cité industrielle de Cheikh Najjar lors de son opération visant à nettoyer les alentours de la prison centrale d'Alep et à lever le siège qui lui est imposé" par les rebelles, a précisé le journal.

Véritable forteresse construite au début des années 60, la prison a été attaquée à plusieurs reprises par les rebelles qui veulent s'emparer de cette position dans le cadre de la bataille qui fait rage dans la deuxième ville de Syrie depuis l'été 2012.

Ils veulent libérer les 3.500 détenus qui y vivent dans de très mauvaises conditions.

Début février, un groupe de rebelles avait lancé une très importante offensive contre la prison et pris le contrôle d'une partie de cet immense complexe, avant d'en être chassé partiellement sous le coup des bombardements aériens.

Selon des sources militaires, cette présence rebelle met en difficulté les soldats qui défendent la prison.

Une grande partie du mur de défense entourant le bâtiment s'est effondrée durant l'attaque de février et les insurgés multiplient les tentatives pour en prendre le contrôle. Jeudi, les rebelles ont mené à nouveau une triple attaque suicide, tuant huit soldats en blessant 20 autres.

Al-Watan, citant des "experts militaires", affirme que l'armée veut prendre des positions stratégiques à Cheikh Najjar qui dominent les alentours de la prison. L'armée espère ainsi pouvoir installer une station d'artillerie sur les hauteurs pour briser les attaques "qui se sont intensifiées ces derniers jours".

Nazir al-Khatib, un militant de l'opposition d'Alep, a confirmé les combats à Cheikh Najjar. Les rebelles "ont mis tout leur poids à Cheikh Najjar pour arrêter l'avancée du régime", a-t-il déclaré.

Selon lui, cette zone industrielle est importante non seulement à cause de sa proximité avec la prison mais aussi parce que sa chute aux mains du régime signifierait que l'armée serait en passe d'imposer un siège à tous les secteurs est d'Alep, qui sont aux mains des insurgés.

"Ahrar al-Cham et d'autres groupes du Front islamique (alliance de groupes islamistes) ont envoyé des renforts sur le front de Cheikh Najjar", a souligné Nazir al-Khatib.

Alep, ancienne capitale économique du pays, est divisée depuis juillet 2012 entre forces du régime et insurgés. Mais depuis, l'armée a pu avancer dans la banlieue sud-est, rouvrir l'aéroport international et se déployer sur le côté est de la ville.

sah-ser/sk/ram/cco

PLUS:hp