NOUVELLES

Oscars 2014 : le temps est venu de se prononcer sur les gagnants

24/02/2014 01:54 EST | Actualisé 25/04/2014 05:12 EDT

À moins d'une semaine de la 86e cérémonie des Oscars, Tanya Lapointe et Stéphane Leclair y vont de leurs prédictions dans les principales catégories.

À noter que les films Arnaque americaine et Gravité partent favoris avec 10 nominations chacun, suivis de Esclave pendant 12 years, avec 9 nominations. Dallas buyers club, Capitaine Phillips et Nebraska ont de leur côté reçu 6 nominations. Le gala, animé par Ellen DeGeneres, se tiendra dimanche prochain à Los Angeles.

Meilleur film
T : Esclave pendant 12 ans - L'Académie aime les films biographiques et celui réalisé par Steve McQueen raconte une page d'histoire importante et à l'origine d'une prise de conscience sociale. Une oeuvre cinématographique bouleversante, qui a comme seuls rivaux potentiels Gravité et Arnaque américaine.
S : Esclave pendant 12 ans - Espérons que la campagne de salissage contre le film le qualifiant de torture pornographique ne portera pas fruit. Le film n'évite pas son sujet, les scènes sont dures, mais nécessaires.

Meilleur réalisateur
T : Alfonso Cuaron (Gravité) - Ce sera serré entre Steve McQueen (Esclave pendant 12 ans) et Cuaron. Comme l'an dernier avec la rivalité entre Argo et Histoire de Pi, c'est le film en 3D qui remportera les grands honneurs dans la catégorie de la meilleure réalisation pour ses prouesses et ses avancées technologiques.
S : Steve McQueen (Esclave pendant 12 ans) - Sans sentimentalité, il pose un regard unique sur cette histoire d'esclavage avec ses références à certaines peintres, pour les images, et une direction d'acteurs spectaculaire.

Meilleur acteur
T : Matthew McConnaughey (Dallas buyers club) - Je ne suis pas d'accord avec Stéphane ici. Même si Chiwetel Ejiofor est efficace dans son rôle, les membres de l'Académie vont récompenser la transformation de Matthew McConnaughey. Non seulement il est renversant dans Dallas Buyers Club, mais ce rôle provoque un virage dans sa carrière. Il passe de jeune premier dans des films romantiques à grand acteur dramatique.
S : Chiwetel Ejiofor (Esclave pendant 12 ans) - Même si Matthew McConaughey s'est réinventé avec ce rôle, le jeu de Chiwetel Ejiofor est encore plus puissant. Il réussit à faire ressortir l'intelligence, la détermination et la fierté de Solomon Northup.

Meilleure actrice
T : Cate Blanchett (Blue Jasmine) - Pas de doute là-dessus. Même la controverse entourant Woody Allen (le réalisateur de Blue Jasmine) n'aura pas d'impact sur cette récompense bien méritée. Cate Blanchet est la plus attachante névrosée des dernières années au cinéma.
S : Cate Blanchett - Elle est savoureuse en Blue Jasmine : détestable, vulnérable, drôle. On veut une suite!

Meilleur acteur de soutien
T : Jared Leto (Dallas buyers club) - Il est méconnaissable dans le rôle de Rayon. Il crée avec Matthew McConnaughey un tandem efficace dans le film. Souhaitons qu'il livre un discours de remerciements plus inspiré que les autres jusqu'à présent.
S : Barkhad Abdi (Capitaine Phillips) - Ex-chauffeur de limousine, Barkhad Abdi en était à sa première expérience au cinéma. J'ai cru à ce rôle de pirate somalien du début à la fin.

Meilleure actrice de soutien
T : Lupita Nyong'o (Esclave pendant 12 ans) - Bien que Jennifer Lawrence (Arnaque américaine) soit une chouchou à Hollywood et que June Squibb soit tordante dans Nebraska, je prédis que la statuette sera remise à l'actrice Lupita Nyong'o pour son rôle d'esclave torturée.
S : June Squibb (Nebraska) - Lupita Nyong'o et Sally Hawkins (Blue Jasmine) méritent grandement le trophée, mais mon coeur bat pour June Squibb qui livre les phrases assassines d'une épouse et d'une mère frustrée depuis des décennies. Chaque fois que j'y pense, j'éclate de rire!

Meilleur scénario original
T : Her - Le film de Spike Jones est le plus original et audacieux des candidats dans cette catégorie. Le scénario met en vedette un personnage qui parle avec un être imaginaire (qu'on ne voit pas), tout en nous gardant en haleine. Ça relève de l'exploit.
S : Nebraska - Le scénariste Bob Nelson part d'un prétexte tout simple pour nous faire vivre une relation père-fils touchante et hilarante au coeur d'un pays paralysé.

Meilleur scénario adapté
T : Esclave pendant 12 ans - Ça se jouera entre Le loup de Wall Street et Esclave pendant 12 ans dans cette catégorie. Je mise sur le film de Steve McQueen parce que cette histoire vécue a été adaptée avec beaucoup de finesse, sans raccourcis faciles.
S : Esclave pendant 12 ans - John Ridley pour son scénario limpide et sans compromis.

Tanya et Stéphane seront à l'émission C'est pas trop tôt mercredi pour discuter des Oscars. Vous pourrez suivre notre couverture en direct de Los Angeles à compter de jeudi.

PLUS:rc