NOUVELLES

Menaces accrues contre la Norvège à cause du conflit syrien (services de renseignement)

24/02/2014 05:47 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

Le service norvégien de renseignement extérieur a estimé lundi que la "menace terroriste" contre la Norvège allait s'accroître cette année du fait du conflit syrien, où des dizaines de ressortissants du pays scandinave combattent ou ont combattu.

Au moins 40 à 50 personnes ayant des liens avec la Norvège ont participé ou participent aux combats contre le régime du président Bachar al-Assad et risquent de revenir aguerris et radicalisés, a affirmé le service dans son rapport annuel d'évaluation des menaces.

"Nous en concluons que la menace s'est déjà accrue et que cette menace va continuer à s'accroître en 2014", a déclaré le général Kjell Grandhagen, le chef de l'"E-tjeneste", en notant que ces "jihadistes" oeuvraient souvent dans les groupes islamistes les plus radicaux, l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et le Front al-Nosra.

Pour l'Europe dans son ensemble, le nombre de recrues engagées dans le conflit syrien est estimé à environ 2.000, a indiqué l'officier, sans préciser l'origine de cette estimation.

Lundi également, le journal norvégien Verdens Gang affirmait qu'une dizaine de femmes avaient quitté la Norvège au cours des 18 derniers mois pour aider la rébellion.

Fin 2013, le sort de deux adolescentes norvégiennes parties clandestinement en Syrie pour participer au jihad avait défrayé la chronique en Norvège. Les deux soeurs d'origine somalienne, alors âgées de 16 et 19 ans, avaient finalement été retrouvées saines et sauves par leur père après plusieurs semaines.

phy/amp/abk

PLUS:hp