NOUVELLES

Le clan O'Reilly condamné pour gangstérisme

24/02/2014 08:11 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

Des membres du clan O'Reilly, actifs dans plusieurs sphères criminelles, ont été déclarés coupable de gangstérisme, de fraude, de blanchiment d'argent et de contrebande de cigarettes lundi matin au palais de justice de Montréal.

Un texte d'Isabelle Richer Twitter Courriel

Gerald O'Reilly, aujourd'hui âgé de 80 ans, sa femme Felicitas, qui est décédée au cours des procédures, et plusieurs coaccusés, avaient mis sur pied un réseau bien structuré de trafic de cigarettes qui a rapporté des millions de dollars de profits à l'organisation tout en privant l'État des taxes habituellement perçues sur les produits du tabac.

Le clan O'Reilly s'approvisionnait en tabac auprès de fournisseurs installés sur la réserve de Kahnawake. Les cigarettes étaient entreposées dans un garage appartenant à Gerald O'Reilly où des employés les emballaient dans des caisses métalliques. Les caisses étaient ensuite envoyées en Nouvelle-Écosse à bord d'un camion réfrigéré pour masquer l'odeur du tabac. D'autres membres du clan se trouvaient sur place en Nouvelle-Écosse pour procéder à la distribution.

L'argent généré par la vente des cigarettes était retourné au couple O'Reilly, par la poste, dans des boîtes de savon.

Certains de ces colis ont été interceptés par les policiers, et les billets ont été numérisés, peut-on lire dans le jugement, de sorte qu'au cours de l'enquête, la police a pu retracer des billets de banque dans des guichets automatiques exploités par l'organisation criminelle afin de blanchir les profits de la vente de tabac illégal.

La police a enquêté pendant 18 mois entre 2006 et 2008 et observé 23 envois de cigarettes toujours effectués de la même façon, par les mêmes individus.

La juge Louise Bourdeau de la Cour du Québec n'a eu aucune hésitation à conclure qu'il s'agissait bel et bien d'un gang au sens de la loi et a déclaré Gerald O'Reilly et David-Alexander Philips coupables d'avoir commis les crimes de contrebande et de fraude au profit d'une organisation criminelle.

Quant aux autres employés du clan, Louis Moreau, Pierre Morel et Serge Perron, ils ont été déclarés coupables de fraudes. Dans le cas de Perron, la juge l'a aussi condamné pour complot.

Les représentations sur la peine sont prévues le 10 avril. À titre de comparaison, un des coaccusés qui agissait comme fournisseur de tabac, Matthew Lazare, a écopé d'une peine de cinq ans de pénitencier en 2011 après avoir plaidé coupable.

PLUS:rc