NOUVELLES

Aux arrêts, "El Chapo" Guzman tente d'éviter son extradition aux Etats-Unis

24/02/2014 04:59 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

Le Mexicain Joaquin Guzman, considéré comme le narco-trafiquant le plus puissant du monde, et arrêté samedi après 13 ans de cavale, a déposé un recours devant la justice de son pays pour tenter d'échapper à une extradition vers les Etats-Unis.

Les avocats du chef du très redouté Cartel de Sinaloa ont déposé un recours contre "la détention, le confinement, la torture présumée et l'extradition" de leur client aux Etats-Unis, a rapporté à l'AFP une source judiciaire sous couvert d'anonymat.

Dimanche soir, Robert Nardoza, porte-parole du procureur du district est de New York, a annoncé que son bureau avait "l'intention" de demander l'extradition de Joaquin "El Chapo" ("Le Courtaud") Guzman, qui était à la tête d'un vaste trafic de cocaïne et de marijuana aux Etats-Unis, mais également vers l'Europe et l'Asie.

Accusé de nombreux délits dans plusieurs circonscriptions judiciaires des Etats-Unis, Joaquin Guzman a été arrêté samedi dans la station balnéaire de Mazatlan (nord-ouest) après 13 ans de cavale, mettant fin à une opération entamée il y a plusieurs mois en collaboration avec des agences de renseignement américaines.

Selon des responsables américain et mexicain, des interceptions d'appels téléphoniques ont précipité son arrestation, après d'intenses recherches qui ont notamment impliqué l'utilisation d'un drone américain.

Après son évasion de prison en 2001, le criminel de 56 ans avait amené le cartel de Sinaloa à dominer le trafic de drogue au Mexique et était considéré comme le délinquant le plus puissant de la planète par la revue américaine Forbes, qui lui a attribué une fortune de plus d'un milliard de dollars.

jg/gbv/ag

PLUS:hp