NOUVELLES

15-29 ans : les jeunes mieux payés, éduqués et plus gros

24/02/2014 01:05 EST | Actualisé 25/04/2014 05:12 EDT

Une personne sur cinq au Québec est âgée entre 15 à 29 ans. Si leur nombre est en déclin, la situation des jeunes s'améliore. Les salaires sont plus élevés, les emplois de meilleure qualité, ils sont plus éduqués, mais aussi plus gros puisque la tendance à l'embonpoint les a rejoints.

Ces données sont tirées du rapport Regard statistique sur la jeunesse, diffusé lundi par l'Institut de la statistique du Québec (ISQ).

En 2012, le Québec comptait 1,52 million de jeunes âgés de 15-29 ans. Ils représentaient environ 19 % de la population, alors qu'en 1976, ce même groupe d'âge constituait 30 % de la population.

Le déclin des jeunes s'est amorcé depuis le milieu des années 1990. La pyramide des âges montre l'avancée en âge des générations nombreuses du baby-boom alors que les 15-19 ans apparaissent un peu moins nombreux en 2012. Le rétrécissement au bas de la pyramide indique aussi que la catégorie des 15 à 29 ans est appelée à diminuer lorsque l'on regarde le nombre des 0-14 ans d'aujourd'hui.

En termes d'emploi, le salaire horaire des employés à temps plein de 15 à 29 ans a atteint 18,22 $, en moyenne, en 2012. Il s'agit d'une hausse de 6,67 $ par rapport à 1997. Et comme pour l'ensemble des travailleurs, le salaire horaire moyen des jeunes hommes (18,55 $) est plus élevé que celui des jeunes femmes (17,82 $).

Le bilinguisme a aussi progressé dans cette tranche d'âge. Le nombre de personnes pouvant soutenir une conversation en français et en anglais s'est accru au Québec entre 2006 et 2011. En 2011, 52 % des 15 à 19 ans et un peu plus de 60 % des 20-29 ans se considèrent comme bilingues.

En matière de santé, les jeunes se portent bien au Québec, mais pour 2009-2010, 21 des 15 à 29 ans ont indiqué faire de l'embonpoint et 9 % sont considérés comme obèses. Les hommes sont plus enclins que les femmes à avoir un surpoids. Les données révèlent que le surpoids augmente avec l'âge, passant de 20 % chez les 15 à 19 ans à 30 % chez les 20 à 24 ans et 40 % pour les 25 à 29 ans.

La majorité des jeunes de 15 à 29 ans quittent le foyer parental, que ce soit pour s'établir en couple, seuls ou avec d'autres personnes (par exemple des colocataires). Chez les 15 à 19 ans, 93 % résidaient encore avec au moins un de leurs parents en 2011, cette part chute à 57 % chez les 20 à 24 ans et diminue à 19 % chez les 25 à 29 ans. Les jeunes femmes quittent généralement plus tôt le foyer parental que les jeunes hommes.

La tendance voulant que les jeunes femmes retardent la naissance d'un premier enfant se confirme. L'analyse des taux de fécondité selon l'âge des 15 dernières années montre qu'en 1996, 65 % des femmes avaient eu au moins un enfant avant 30 ans. En 2011, 50 % avaient donné naissance avant la trentaine.

Ce portrait a été réalisé à l'initiative du Secrétariat à la jeunesse du Québec (SAJ), en collaboration avec divers ministères et organismes.

PLUS:rc