NOUVELLES

Ukraine: aide d'urgence de l'Agence juive pour la communauté juive

23/02/2014 03:32 EST | Actualisé 24/04/2014 05:12 EDT

L'Agence Juive, un organisme paragouvernemental israélien, a envoyé une aide destinée à financer la protection de la communauté juive ukrainienne, a indiqué dimanche à l'AFP un porte-parole de cette organisme.

"Nous avons envoyé une première aide à la demande des chefs de la communauté juive ukrainienne pour financer l'achat de systèmes de surveillance et de protection des institutions juives telles notamment que des écoles, des synagogues", a précisé le porte-parole Avi Mayer.

Le porte-parole a ajouté qu'il n'est pas dans les attributions de l'Agence Juive de fournir des agents de sécurité.

"Nous fournissons une aide aux communautés qui s'estiment en danger. L'Agence juive a créé un fond spécial d'intervention à la suite de l'attentat en mars 2012 contre une école juive à Toulouse en France grâce à des dons en provenances de communautés juives dans le monde", a poursuivi le porte-parole.

Un islamiste français, Mohamed Merah, avait tué un enseignant et trois enfants juifs à Toulouse au nom du Jihad.

Le fonds d'assurance mobilisé par l'Agence juive a fourni une aide de 4 millions de dollars pour assurer la sécurité de 50 communautés juives dans 25 pays notamment en Afrique du Sud, en Grèce, au Brésil, en Argentine, a poursuivi un communiqué de l'Agence Juive.

Le porte-parole n'a pas été en mesure de préciser quel était le montant de l'aide accordée jusqu'à présent à la communauté juive ukrainienne. "Nous avons déjà transféré des fonds et nous continuerons à le faire, en fonction des besoins", a-t-il d'indiqué.

"Nous avons une responsabilité morale d'assurer la protection et la sécurité des juifs d'Ukraine", a pour sa part affirmé le président de l'Agence Juive Natan Sharansky dans un communiqué.

Selon l'Agence Juive, la communauté juive d'Ukraine compte 200.000 membres. La grande majorité d'entre eux vivent à Kiev.

Quelque 330.000 juifs ukrainiens se sont installés en Israël depuis l'effondrement de l'Union Soviétique dont 2.200 l'an dernier.

Les violences en Ukraine ont fait 80 morts après trois mois de crise aiguë, un niveau de violence sans précédent dans ce pays issu de l'ex-Union soviétique.

jlr/sw

PLUS:hp