NOUVELLES

Les équipementiers télécoms prévoient déjà l'explosion des données avec la 5G

23/02/2014 04:59 EST | Actualisé 24/04/2014 05:12 EDT

Face à l'explosion du trafic de données attendue avec l'arrivée en force des objets connectés, les équipementiers télécoms travaillent déjà sur la technologie mobile de cinquième génération, qui prendra le relai de la 4G dès 2020.

Le trafic de données sur appareils mobiles sera multiplié par 11 d'ici à 2018 dans le monde, mais le trafic de données généré par les connexions M2M (Machine to Machine, entre une montre connectée et un frigo par exemple) dépassera celui généré par tout type de téléphones dès 2015, selon une étude de l'équipementier américain Cisco.

Il faudra "1.000 fois plus de capacités dans les systèmes de radio mobile d'ici 2020" car le défi est "d'être capable de satisfaire 10.000 fois plus de trafics par rapport à 2010", avec l'augmentation du nombre d'objets connectés tout en réduisant le temps de latence à "quasi zéro", explique Ulrich Dropmann, responsable normalisation et régulation technique chez l'équipementier finlandais NSN (Nokia Solutions and Networks).

Certes, beaucoup de ces objets ne vont transmettre que très peu de débit, car ils ne serviront qu'à collecter quelques données, mais "l'ensemble sera considérable", ajoute-t-il.

"La 5G sera mise en service à partir de 2020 et il y aura un déploiement un peu plus massif à partir de 2025", explique Frédéric Pujol, responsable du Haut débit mobile à l'Institut de l'audiovisuel et des télécommunications en Europe (Idate).

Les connexions internet de cinquième génération permettront par exemple de télécharger un film en haute définition en une seconde.

Même si la perspective de la 5G peut paraître lointaine dans des pays où le réseau 4G n'est encore que partiellement déployé, dans un pays traditionnellement à la pointe de la technologie comme la Corée du Sud, les opérateurs en sont déjà à installer la version "avancée" de la 4G pour répondre à la demande en termes de rapidité et de capacité de trafic.

- Les limites de la 4G -

"Si nous ne préparons pas maintenant la prochaine génération, nous atteindrons rapidement les limites de ce que la 4G peut offrir", a indiqué Thibaut Kleiner, un conseiller de la commissaire européen Nelly Kroes, lors d'une conférence sur la 5G, "et au final c'est une question de leadership en terme d'innovation technologique", a-t-il ajouté.

En effet, l'enjeu industriel est énorme dans un monde dominé par le mobile. La dernière grande réussite européenne dans l'univers mobile date de la création de la norme GSM (2G) à la fin des années 90.

Fin 2013, la commission européenne a lancé le 5G PPP, un partenariat public-privé dédié au développement de la technologie 5G, avec des équipementiers et des opérateurs européens. La Commission européenne y a alloué 700 millions d'euros jusqu'à 2020 qui seront complétés par la même somme venant du secteur privé.

Le ministère sud-coréen de la Science a pour sa part annoncé fin janvier le lancement d'un projet de développement de la 5G pour 2020 doté d'un budget de 1.600 milliards de wons, soit 1,1 milliard d'euros.

"Des pays en Europe, la Chine et les Etats-Unis ont redoublé d'efforts pour développer la technologie de la 5G (...) et nous pensons qu'il y aura une énorme concurrence sur ce secteur dans quelques années", avait alors indiqué le ministère.

Mais au-delà de la guerre commerciale à venir, les équipementiers télécoms comme les constructeurs de terminaux ont le souci d'arriver d'ici là à une standardisation des normes technologiques utilisées pour obtenir "des économies d'échelle et la possibilité d'une itinérance globale", souligne Viktor Arvidsson, directeur de la stratégie France chez Ericsson.

C'est l'objectif du projet Metis qui réunit 29 partenaires, dont des opérateurs comme Orange ou Telefonica et des équipementiers tels qu'Ericsson, Alcatel-Lucent ou le chinois Huawei, qui a de son côté annoncé à l'automne dernier qu'il allait dépenser 600 millions de dollars dans la Recherche et le Développement pour les technologies 5G d'ici à 2018.

etr/kd/fz/ka/jh

PLUS:hp