NOUVELLES

JO-2014 - Snowboard et ski freestyle: Canada et Etats-Unis maîtres du monde

23/02/2014 06:13 EST | Actualisé 25/04/2014 05:12 EDT

L'Amérique du nord a dominé le snowboard et le ski freestyle aux jeux Olympiques de Sotchi mais l'épidémie de blessures -dont un accident grave- ont mis en lumière les risques inhérents à ces sports.

Le Canada et les Etats-Unis ont remporté neuf médailles sur douze dans les nouvelles épreuves de ski freestyle (half-pipe et slopestyle messieurs et dames) et la moitié des six récompenses en snowboard slopestyle.

Le Parc Extrême de Rosa Khoutor a par ailleurs fait honneur à son nom. Désireux de montrer au monde que leurs jeunes disciplines sont dignes d'avoir atteint l'Olympe du sport, les +rideurs+ ont sans cesse repoussé les limites de la gravité. Il y a eu de la casse, beaucoup de casse, et des commotions cérébrales à la pelle. Le seul véritable drame a été la très grave blessure de la Russe Maria Komissarova, qui s'est fracturée la colonne vertébrale en tombant lors d'un entraînement de skicross. Pour elle, le rêve olympique a tourné au cauchemar.

- Ô Canada: ou plutôt haut Canada. Le pays à la feuille d'érable à raflé quatre titres de ski freestyle sur dix possibles, et neuf médailles sur trente, dont trois doublés or-argent (en bosses messieurs et dames et en skicross dames) avec les beaux sourires des soeurs Justine et Chloé Dufour-Lapointe, qui restera comme l'un des coups de coeur de la première semaine des Jeux. Le Canada a du coup rejoint les Etats-Unis au rang de nation la plus titrée de l'histoire olympique en ski freestyle (8). La moisson a toutefois été un peu moins belle en snowboard (2 médailles) alors que Dominique Maltais (argent du snowboardcross) et Mark McMorris (bronze du slopestyle) étaient fermement attendus pour l'or.

- USA, une bannière toujours plus étoilée: Les Américains ont épinglé les trois médailles du ski slopestyle messieurs ainsi que le titre du ski slopestyle dames et trois des quatre titres décernés en half-pipe. Un carton presque plein dans des disciplines sur lesquelles le CIO compte pour rajeunir l'audience des Jeux d'hiver. Les Etats-Unis peuvent même revendiquer une toute petite part des deux titres olympiques du Russe Vic Wild, né dans l'Etat du Washington. Sa médaille d'or du slalom géant parallèle, couplée le même jour à celle de bronze de sa femme Alena Zavarzina, a été l'une des belles histoires des Jeux. Le seul couac a été l'absence d'Américains sur le podium du snowboard half-pipe, pour la première fois depuis la création de l'épreuve en 1998. Annoncée comme une start des Jeux, Shaun White, la "Tomate volante", s'est écrasée (4e), laissant la vedette à +Ipod+, le Suisse Iouri Podladtchikov, et à son YOLO flip.

- Dans le reste du monde: des nations des Alpes -Suisse, Autriche, Slovénie et Allemagne- ont enlevé huit des douze médailles des quatre épreuves de snowboard alpin. Seuls les deux titres messieurs de Vic Wild, la médaille de bronze de son épouse Zavarzina et la médaille d'argent du géant parallèle de la Japonaise Tomoka Takeushi, première Asiatique à remporter une médaille en snowboard aux JO. Le Japon a aussi placé deux représentants sur le podium du snowboard half-pipe, dont le phénoménal adolescent Ayumu Hirano (argent), qui est devenu à 15 ans et 74 jours le plus jeune médaillé olympique sur neige. En ski acrobatique (saut), le Belarus a fait le doublé grâce à Alla Tsuper et Anton Kushnir, laissant la Chine -la superpuissance mondiale de la discipline- rentrer sans titre olympique pour la deuxième fois d'affilée.

bpe/jr

PLUS:hp