NOUVELLES

Sotchi 2014: le hockeyeur suédois Nicklas Backstrom a échoué un test antidopage

23/02/2014 07:33 EST | Actualisé 25/04/2014 05:12 EDT
Martin Rose via Getty Images
SOCHI, RUSSIA - FEBRUARY 15: Nicklas Backstrom #19 of Sweden skates against Latvia during the Men's Ice Hockey Preliminary Round Group C game on day eight of the Sochi 2014 Winter Olympics at Shayba Arena on February 15, 2014 in Sochi, Russia. (Photo by Martin Rose/Getty Images)

SOTCHI, Russie - Nicklas Backstrom a été retranché de la formation partante de la Suède pour le match de la médaille d'or en hockey masculin contre le Canada, dimanche, aux Jeux olympiques de Sotchi, après avoir échoué un test antidopage.

«On m'a dit que quelque chose clochait environ deux heures avant la rencontre», a raconté l'entraîneur-chef suédois Par Marts à l'issue de la finale, au cours de laquelle la Suède s'est inclinée 3-0 devant le Canada.

Le nom de Backstrom, qui joue pour les Capitals de Washington dans la LNH, a été rayé de la formation partante tout juste avant la rencontre.

«J'étais inconsolable et de toute évidence... Je me sentais mal pour les gars, beaucoup d'entre eux étaient présents dans le vestiaire lorsqu'ils ont demandé à me voir», a commenté Backstrom, qui a regardé la rencontre à la télévision.

Marts a critiqué le moment choisi par le Comité international olympique pour annoncer la décision, qui est liée à un test antidopage auquel s'est soumis Backstrom à l'issue de la rencontre de mercredi entre la Suède et la Slovénie. Il a ajouté qu'il avait appris qu'il devait rayer le nom de son attaquant seulement 20 minutes avant la finale contre le Canada.

«C'est terrible, a dit Marts. C'est comme si on était à la garderie.»

Interrogé à propos des critiques de Marts envers le processus de dépistage, le porte-parole du CIO Mark Adams a dit que l'organisation «ne commentera pas un processus potentiel avant qu'il ne soit complété».

Quelques minutes après la finale, les dirigeants du comité olympique suédois ont confirmé que Backstrom avait échoué un test antidopage. Le porte-parole de la délégation suédoise Bjorn Folin a indiqué qu'il s'agissait d'une substance interdite qu'on retrouve dans un médicament contre les allergies et que Backstrom consommait depuis sept ans.

Backstrom est devenu le sixième athlète à échouer un test antidopage à Sotchi. Cinq des six athlètes qui ont échoué un test antidopage aux Jeux de Sotchi, dont Backstrom, ont été reconnus pour dopage positif à des stimulants qui peuvent se retrouver dans des suppléments alimentaires.

«Cette nouvelle nous a assommés, a confié le gardien Jhonas Enroth à l'agence de presse suédoise TT après la finale. Nous avons appris l'information deux heures avant la rencontre.»

Pas d'impact dans la LNH

Quelques heures après la victoire du Canada en finale du tournoi de hockey masculin olympique, le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly a émis un communiqué dans lequel il a indiqué que la situation de Backstrom n'allait pas avoir d'impact sur sa saison avec les Capitals.

«Nous sommes conscients que Nicklas Backstrom a échoué un test antidopage à une substance interdite 'en compétition' par le Comité international olympique. Nous avons appris que le test s'était révélé positif à un médicament commun contre les allergies qui avait été pris en connaissance de cause par le joueur, après avoir obtenu l'approbation du médecin d'équipe et sans avoir l'intention de profiter d'un avantage illégal ou inapproprié dans ses performances. De plus, la substance qui a été décelée ne figure présentement pas sur la liste des produits interdits par la ligue.

«En attendant que les faits soient confirmés, et étant donné que la substance n'est pas interdite par la LNH et qu'elle n'a pas été utilisée de manière inappropriée, nous ne considérons pas prendre de mesure afin d'empêcher Nicklas de participer aux matchs des Capitals de Washington.»

Les Capitals ont eux aussi émis un communiqué dimanche, dans lequel ils ont indiqué que Backstrom consommait un médicament contre les allergies de façon «ponctuelle» depuis sept ans, et qu'il le faisait encore cette saison afin de combattre des allergies sévères. Ils ont aussi rappelé que le médicament fautif avait été approuvé par l'équipe nationale suédoise.

Des maux de tête chroniques?

Quelques minutes avant la rencontre, des médias avaient révélé qu'il souffrait de maux de tête chroniques.

Backstrom, qui était le deuxième joueur de centre de la Suède en l'absence de Henrik Zetterberg et Henrik Sedin, a amassé quatre mentions d'aide lors de ses cinq premiers matchs du tournoi.

Zetterberg étant déjà à l'écart des Jeux olympiques en raison d'une hernie discale, la Suède n'a pu offrir le poste à un autre attaquant.

Le défenseur Henrik Tallinder a remplacé Backstrom dans la formation.

Backstrom n'a pas participé à l'échauffement d'avant-match, même si son nom apparaissait toujours dans la formation officielle de la Suède.

INOLTRE SU HUFFPOST

Sotchi 2014: La finale Canada-Suède en images
Le Canada bat la Suède et ramène l'or