NOUVELLES

19 soldats tués dans une attaque en Afghanistan

23/02/2014 03:22 EST | Actualisé 24/04/2014 05:12 EDT

Une vingtaine de soldats afghans ont été tués dimanche matin et six de leurs collègues ont disparu lors de l'attaque de leur base par des insurgés talibans près de la frontière avec le Pakistan, a rapporté le porte-parole du gouverneur de la province.

L'attaque s'est produite dans le district de Ghaziabad, secteur isolé et montagneux de Kunar. Les forces afghanes ont lancé une opération pour tenter de libérer les sept soldats faits prisonniers par les assaillants, a ajouté le porte-parole.

Le ministre afghan de la Défense a également confirmé l'attaque et la mort de 19 soldats. Deux autres personnes ont été blessées, selon lui.

Les talibans ont fait parvenir une déclaration aux médias dans laquelle ils revendiquent l'attaque. Selon le gouverneur de la province de Kunar, des soldats ont été les complices des talibans pour planifier l'attaque, tout comme des « combattants étrangers ».

Le président Hamid Karzaï a reporté un déplacement au Sri Lanka en raison de cette attaque.

« Le président afghan est attristé par cet incident tragique et il a donc retardé le voyage officiel au Sri Lanka prévu aujourd'hui », a expliqué la présidence dans un communiqué.

Il s'agit de la pire attaque visant les forces de sécurité afghanes depuis septembre dernier. Le départ prévu des troupes de l'OTAN, à la fin de l'année, laisse craindre une flambée de violences dans le pays.

Négociations suspendues

Cette attaque survient alors que les talibans ont annoncé, dimanche, avoir quitté la table de négociation visant à procéder à un échange de prisonniers avec les Américains.

Le porte-parole du groupe a indiqué que « la complexité politique de la situation actuelle dans le pays » expliquait ce retrait.

Aucun échéancier pour la reprise des pourparlers n'a été communiqué.

Les Américains ont entamé ses négociations afin de favoriser l'ouverture d'un climat de coopération, peu avant leur retrait du pays. Les discussions portent sur l'échange de cinq talibans détenus à Guantanamo contre le soldat américain Bowe Bergdahl, disparu depuis 2009 et soupçonné d'être retenu par les talibans au Pakistan.

PLUS:rc